22/06/2012

8 Ma vision de la liberté


Cette image montre le célèbre logo anarchiste, c'est à dire un A majuscule parfaitement inséré dans un cercle. Ce logo de l'anarchie est ici noir sur fond blanc. Il accompagne le poème du Marginal Magnifique intitulé "Ma vision de la liberté" qui détourne habilement et avec humour le très célèbre poème de Paul Eluard "Liberté". Dans son poème le Marginal Magnifique reprend l'énumération faite par Eluard, mais en modifie les sens et les propos pour en faire un hymne à la subversion.  Contrairement au poème d'Eluard qui se conclut par le mot "Liberté", le poème du Marginal Magnifique se conclut lui pas le mot "Anarchie", ce qui explique l'image illustrant le poème.


Sur le bureau du fonctionnaire robotisé
Sur la tronche du grand patron
Sur le front du chefaillon
Je grave ton nom

Sur le seuil de toutes les écoles
Sur la cage où l'oiseau est enfermé
Sur chaque barreau de toutes les prisons
Je grave ton nom

Sur la cravate de l'employé modèle
Sur la langue marron du lèche-cul sans honneur
Sur la bedaine des moutons qui marchent au pas
Je grave ton nom

Sur les instruments de mort de chaque abattoir
Sur la blouse blanche du tortionnaire au nom de la science
Sur le moindre centimètre carré de ciment où coule le sang
Je grave ton nom

Sur l'uniforme propre du flic qui applique sans nuances
Sur le cuir chevelu de l'arriviste sans scrupules
Sur l'injustice sociale sous toutes ses formes
Je grave ton nom

Sur les toits de la préfecture et de la mairie
Sur les murs des temples et des édifices religieux
Sur la façade de l'Elysée et de la Maison Blanche
Je grave ton nom

Sur le gras du plagiste obèse
Sur le cul du tocard sans conscience
Sur le cerveau de celui qui vit sans se poser de question
Je grave ton nom

Sur chaque marche de tous les escaliers du monde
Sur chaque pavé glacial de toutes les rues
Sur le ciel cramoisi de tous les matins pluvieux
Je grave ton nom

Et par le pouvoir d'un mot
J'accède à la vraie vie
Je suis né pour te faire connaître
Pour t'élever

ANARCHIE


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

8 commentaires:

  1. J'ai lu et relu votre poème et c'est puissant ce que vous écrivez, un hurlement de révolte contre les atteintes à la liberté, la connerie humaine et ce qui choque. Mais l'anarchie est-ce bien raisonnable pour des hommes qui ne le sont pas et qui en feraient une arme redoutable et on serait dans un grand foutoir. Mais votre style unique, brut, rentre-dedans en fait un poème marquant. Bonne journée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire. L'anarchie pourrait faire très mal ! Mais est-ce que le monde serait pire, je ne sais pas...

      Supprimer
  2. Ouah ! Ca parle, ca hurle, mais la liberté le vaut bien, mais prudence pour l'anarchie ça peut saquer la liberté. Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne vaut la liberté, comme je le dis toujours !

      Supprimer
  3. je ne suis pas si sure que l'anarchie remplacera la liberte. l'anarchie s'installe dans une pays ou il n'y a pas de lois, ou tout est permis, où il existe un chaos totale, c'est la débandade. la liberté inspire la vie, l'anarchie inspire la mort
    sur mes cahiers d'écolier
    j'écris ton nom liberté
    l'anarchie détruit tout mais ne reconstruit jamais rien..... ce n' est vraiment pas un exemple à suivre
    si encore les anarchistes disaient on efface tout et on recommence il y aurait peut-être un espoir.

    Amicalement

    Nicole Oliver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas tout à fait tort : on associe souvent l'anarchie au chaos. Mais ce texte est avant tout un poème, pas un texte politique, ni philosophique ou sociologique, même si, bien sûr, il véhicule des idées et une façon de penser.

      En fait, il faut voir dans ce poème les revendications d'un esprit libertaire, qui en a marre d'être contraint par un système qui se dit sain et vertueux, s'impose en loi absolue, alors qu'il est pourri et esclavagiste à plus d'un titre. C'est un poème qui réfute le système en place, qui prône la liberté individuelle et la conscience morale. Oui, c'est un poème de rebelle !

      Merci pour ta contribution intéressante, à bientôt.

      Supprimer
  4. Je trouve ce texte au hasard de mes déambulations "internetiques" , est-il né d'une frustration,d'une colère ou d'un désir de vivre autrement ta vie,ne pas être celui que tu critiques ..?
    L'anarchie ne se grave nulle part,elle se vit,elle est conscience de l'autre et de soi,elle se bâtit sur le respect du tout,du vivant comme du reste ...<< Comment pourrais-je me sentir libre si quelque part un être est asservi ? >>,à moins que sa position d'esclave soit son bonheur !
    Bref,l'anarchie n'est pas le chaos,seuls les petits bourgeois,les grands patrons,les tenants du pouvoir,les ceux-là qui ne veulent rien lâcher font circuler cette idée ..L'extrême droite serait l'ordre,l'extrême gauche le désordre et les anarchistes de dangereux sociopathes,des terroristes assoiffés de destruction ...?
    A presque cinquante cinq ans et anarchiste depuis mes seize ans,je n'ai jamais lancé un seul pavé sur qui que ce soit,ni ne me suis approprié quoi que ce soit ...Je suis libre,je vis libre,je pense libre,en dernier ressort je défendrais cette liberté pour que d'autres puissent la vivre ... C'est mon ressenti,plus en rapport aux commentaires qu'au texte lui-même ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, content de te trouver ici, par un heureux hasard de "tes déambulations internetiques". Et merci pour ton commentaire qui exprime ta vision personnelle, empirique, intéressante, de l'anarchie.

      Je n'ai jamais pensé que l'anarchie était "le chaos", je suis aussi pour la liberté totale, d'ailleurs ce poème est un pastiche du célèbre poème "Liberté" de Paul Éluard. Le fait que je m'approprie le texte d'Éluard en remplaçant "liberté" par "anarchie", est, je crois, significatif.

      Enfin, je ne suis pas un expert de l'"anarchie" et, à mon avis, chacun "vit" son anarchie comme bon lui semble et y voit un peu ce qu'il lui plaît. La liberté c'est aussi ça !

      À bientôt pour d'autres commentaires éclairés j'espère, Rôdeur du net libertaire.

      Supprimer