16/01/2017

10 Fiat lux


Cette image est une photo qui montre un paysage. Au premier plan, on voit un grand sapin sur la gauche, suivi par d'autres du meme type, visibles sur les plans plus eloignes. L'image baigne dans une lumiere doree qui irradie d'un grand espace blanc laisse au milieu des nuages qui recouvrent autrement entierement le ciel. On imagine que la photo a ete prise au coucher ou au lever du soleil, mais celui-ci, dans la trouee, a ete remplace par les desormais celebres initiales du Marginal Magnifique "LMM". La lumiere qui inonde le paysage semble donc projete par ces lettres-memes. Cette image simple mais belle et tres suggestive accompagne parfaitement a propos le nouveau poeme "Fiat Lux", titre en latin qui signifie "Que la lumiere soit". Dans ce nouveau texte de deux strophes, Le Marginal Magnifique s'affirme, dans la lignee d'un Victor Hugo, comme un poete prophete, une sorte de divinite au-dessus des hommes, descendue sur Terre pour les eclairer. Le Marginal Magnifique revendique une fois de plus son authenticite et son desir absolu de reveler la verite au commun des mortels tout en confondant les faux et les mauvais, en un texte d'inspiration biblique, mais non denue d'humour. Encore un tres grand poeme du Marginal Magnifique !!!


Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira (Évangile de Saint Jean)

Je suis prophète autant que mâle bourru
Mais à l'inverse des cigarettes Marlboro
Je ne m'impose absolument aucun filtre
Cristallin comme l'eau pure des glaciers
Ma morale et mes principes sont d'acier

De mes lèvres salvatrices surgit la vérité
Entièrement mise à nu rudement gonflée
Comme de la bouche lubrique d'une fille
Paraît un gros gland humidifié décalotté
Pharisiens vils brigands finiront calottés


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous