23/02/2018

76 Phénix


Cette image montre sur fond noir un phenix multicolore, jaune, rouge, vert, et lumineux qui prend son envol en arborant fierement sur son poitrail majestueux les initiales desormais fameuses LMM. En effet Le Marginal Magnifique associe ce phenix etincelant a son nouveau poeme dans lequel il traite des pouvoirs illimites de la creation : evasion, transcendace, immortalite, sens a la vie, liberte, satisfaction intellectuelle et spirituelle, etc. Le Marginal Magnifique ne se prive pas, comme a son habitude, de meler ce sujet sublime et noble a la grivoiserie la plus triviale. Ainsi l'expression "tremper le biscuit" cotoie notamment la Fee Lation, petit personnage aile qui butine des queues pour en recueillir la substantifique seve, un personnage que l'on ne croise assurement dans aucun dessin anime de Disney... Encore un genial poeme de celui qui est en passe de devenir le grand poete de la modernite et du XXIème siecle !!! Bravo !


Elle est un appui fiable pour surnager
S'avère l'ultime espoir avant de crever
Une bouée dans un monde à la dérive
Une bouffée d'air pur dans ce cloaque
Elle est mon phare en pleine tempête
M'y plonger à corps perdu me tempère
Elle justifie pleinement mon existence
Inépuisable est la magie de la Création
Ses pouvoirs surclassent la Fée Lation

C'est le dernier endroit de liberté totale
Mon refuge inviolé ma seule récréation
En elle les heures deviennent secondes
Elle mène à l'absolu le temps est aboli
Grâce à elle je m'estompe dans l'infini
Créer c'est pareil que tremper le biscuit
L'espace d'un instant je deviens éternel
Mais rien de corporel juste du spirituel
La Création est amante idéale et fidèle

Bad lieutenant elle est ma rédemption
Elle seule peut canaliser mes pulsions
Et peut-être même qu'elle me sauvera
Le jour où viendra le jugement dernier
Sans être Blaise Pascal j'en fais le pari
Avec elle je survis me relève me révèle
Je me transcende et prends mon envol
À la Grande Faucheuse je fais la nique
Je surgis de mes cendres tel le phénix


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !