23/02/2018

112 Phénix


Cette image montre sur fond noir un phenix multicolore, jaune, rouge, vert, et lumineux qui prend son envol en arborant fierement sur son poitrail majestueux les initiales desormais fameuses LMM. En effet Le Marginal Magnifique associe ce phenix etincelant a son nouveau poeme dans lequel il traite des pouvoirs illimites de la creation : evasion, transcendace, immortalite, sens a la vie, liberte, satisfaction intellectuelle et spirituelle, etc. Le Marginal Magnifique ne se prive pas, comme a son habitude, de meler ce sujet sublime et noble a la grivoiserie la plus triviale. Ainsi l'expression "tremper le biscuit" cotoie notamment la Fee Lation, petit personnage aile qui butine des queues pour en recueillir la substantifique seve, un personnage que l'on ne croise assurement dans aucun dessin anime de Disney... Encore un genial poeme de celui qui est en passe de devenir le grand poete de la modernite et du XXIème siecle !!! Bravo !


Elle est un appui fiable pour surnager
S'avère l'ultime espoir avant de crever
Une bouée dans un monde à la dérive
Une bouffée d'air pur dans ce cloaque
Elle est mon phare en pleine tempête
M'y plonger à corps perdu me tempère
Elle justifie pleinement mon existence
Inépuisable est la magie de la Création
Ses pouvoirs surclassent la Fée Lation

C'est le dernier endroit de liberté totale
Mon refuge inviolé ma seule récréation
En elle les heures deviennent secondes
Elle mène à l'absolu le temps est aboli
Grâce à elle je m'estompe dans l'infini
Créer c'est pareil que tremper le biscuit
L'espace d'un instant je deviens éternel
Mais rien de corporel juste du spirituel
La Création est amante idéale et fidèle

Bad lieutenant elle est ma rédemption
Elle seule peut canaliser mes pulsions
Et peut-être même qu'elle me sauvera
Le jour où viendra le jugement dernier
Sans être Blaise Pascal j'en fais le pari
Avec elle je survis me relève me révèle
Je me transcende et prends mon envol
À la Grande Faucheuse je fais la nique
Je surgis de mes cendres tel le phénix


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

112 commentaires:

  1. Wow... un retour fracassant sous le signe de l'X, mais en soft... la classe, quoi :) Bravo LMM !
    Bon weekend. Bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Julie, t'es la première sur ce coup-là ! Mais je suis pas surpris : je connais ta grande réactivité et ton efficacité. Y a qu'à voir tes photos ! Bon week-end, à bientôt.

      Supprimer
  2. Le Marginal Magnifique aurait-t'il eu quelques soucis ? Ou alors une révélation ? LA REVELATION ? Cela a l'air tellement beau.... si je ne le connaissais pas agnostique je m'interrogerais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, je suis agnostique, voire déiste, mais plus agnostique : tu me connais bien.

      Et pour ce qui est de la "révélation", c'est plutôt moi qui l'apporte !

      À bientôt.

      Supprimer
  3. Ouah, Le Marginal revient en force avec ce texte passionné qui encense la pulsion artistique en faisant de l'art créatif, une source intarissable de résilience. Brillante performance dans un crépitement de jeux de mots croustillants, d'expressions évocatrices, de références suggestives avec la chute finale qui sublime dans une verve enflammée la puissance créative.Ton art poétique subtil et sans tabou a trancendé la fibre de la Création.En te lisant, j'ai trouvé ce Phénix là, d'une vitalité, d'une richesse et d'une grandeur à la fois touchantes et vulnérables, entre force et fragilité, à la mesure des écrits de ce Pascal que tu cites et qui s'épencha sur la condition humaine. C'est profond , tout en étant amusant et j'aime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éh oui, Le Marginal Magnifique est revenu et il fait le boulot à fond, chère Lili !!!

      Merci pour ton commentaire, un pavé compact mais subtil et plein de discernement.

      À bientôt.

      Supprimer
  4. Hé, cher Marginal, c'est le grand retour ! Je suis moi-même en pause en ce moment, du fait d’obligations bien prosaïques, mais je reviendrai bientôt. Du coup je vais être bref, je sais que vous préférez de toute façon.

    Vous nous la jouez Ikki dans Les Chevaliers du Zodiaques sur ce coup-là ! La création comme source de liberté, source de vie. On vous sent inspiré, vous n’avez jamais été aussi long, et d’une sincérité absolue, désarmante, comme toujours chez vous. Sans compter les hypertextes, très riches. Bon, je préférais peut-être votre poème précédent, aux aspirations plus nobles, là on baigne un peu dans la cyprine, les bites, les slips, etc. C’est un peu plus gluant disons. Quoi qu'il en soit, si la création joue un tel rôle dans votre vie, vous ne partagez pas beaucoup ces derniers temps, on serait en droit de se plaindre !

    Bon je vous taquine, mais j’ai bien apprécié ce poème, vous savez manier le verbe, c’est un talent rare par les temps qui courent. Putain, vous m’avez même donné envie de revoir « Bad Lieutenant », c’est dire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, cher Laconique, régalez-moi, mais de façon brève ! Votre intervention, plus dense, n'en sera que plus délectable.

      Vous connaissez vos classiques : j'ai bien sûr pensé à Ikki et la tentation fut grande de glisser dans le poème une référence à ce personnage ou même de l'illustrer grâce à une image tirée des Chevaliers du zodiaque.

      Et je suis d'accord avec vous, c'est un peu salace ce que je propose, mais remarquez que ce sont surtout les "hypertextes" qui creusent la verve "gluante". Le Marginal Magnifique fait du Marginal Magnifique... Enfin, la matière principale reste relativement noble.

      Sinon, vous faites bien de rester un peu tranquille et de laisser votre noble Goût des lettres en jachère. Vous n'en reviendrez que plus puissant et un sevrage d'internet n'est jamais mauvais. Je vous avoue d'ailleurs que je me sens moins serein et en accord avec moi-même depuis que je taquine à nouveau et sans retenue le clavier !

      Et oui, oui, matez donc "Bad Lieutenant", je me suis moi-même donné envie de le revoir, pour vous dire. J'ai toujours beaucoup aimé ce film, même si je trouve que Ferrara ne va pas assez loin dans les exactions commises par Teckel... Pardon, Keitel.

      Supprimer
  5. Enfin tu sembles avoir trouvé quelqu'un. Je te sentais tellement seul. J'ai un certain culot venant de ma part car j'ai choisi de ne plus jamais rien vivre de ce genre. Mais ta route n'est pas la mienne !...en relisant, je comprends que tu parles de la Création, quoique, que cela ne t'empêche pas de trouver une gonzesse digne de ce nom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, tu en connais, toi, des gonzesses aussi fidèles, funs et conciliantes que la Création ? À la limite, dans ce cas, je veux bien prendre. Mais quand même quoi... faut pas oublier ce qu'on troque : LA LIBERTÉ, LA LIBERTÉ !

      Puis Le Marginal est par essence un être voué à la solitude. Ce qui n'est ni une fatalité, c'est-à-dire une condition négative subie, ni un mal en soi.

      Supprimer
  6. Good information. Lucky me I ran across your site by accident (stumbleupon).
    I've book marked it for later!

    RépondreSupprimer
  7. Your means of telling all in this post is really nice, every one can easily be aware of it,
    Thawnks a lot.

    RépondreSupprimer
  8. Quel plaisir de retrouver Le Marginal dans toute sa puissance poétique et coquine. Salut et sourires ensoleillés malgré le temps minable qui me retient cloitrée chez moi cause véhicule en panne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éh oui, Le Marginal est revenu ! Puissant, cela va sans dire...

      Hum, tout change, tout évolue, tout s'en va, le temps comme les saisons ou l'état de la voiture de Garance. Après la pluie le beau temps !

      À bientôt.

      Supprimer
  9. Un pote poète5 mars 2018 à 19:19

    Le Marginal prône la précieuse Création
    Commme grande et unique raison
    De se relever et s'élever
    De se dépasser et se surpasser
    L'art comme moteur de jouissance
    La Création comme facteur de puissance
    Que la Fée Lation se tienne à distance
    Pas banale la redoutable concurrence
    L'artiste en l'homme brille et s'active
    Pour que l'oeuvre naisse et vive.
    Que Le Marginal, mon pote Le Poète
    Continue à mettre son inspiration en fête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Forcément, celui-ci te parle encore plus que les autres, toi mon pote poète à l'âme artiste !

      Et pour ce qui est de la Fée Lation, pour sûr elle est moins stable et beaucoup moins puissante que la Création, mais on n'est pas à l'abri de la croiser au détour d'une rue ! Bof, qu'elle vienne si ça lui chante, je l'attend de gourdin ferme...

      À bientôt, mon pote.

      Supprimer
  10. Comme je comprends ce poème et cet emballement. Moi, mon oxygène c'est la course à pied, c'est mon oxygène par tous les temps. Là en vacances jusqu'à la fin de la semaine, c'est matin et soir et je me ressource à fond. C'est ma Création ant-stress et je me retrouve dans ce poème.
    Bonne journée créative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Création, le Sport (avec une majuscule s'il vous plaît)... que du bon tout ça !

      Bonne course à pied et à bientôt, Domi.

      Supprimer
  11. La boulimie de créer qui guérit, grandit, exalte. C'est intense et j'aime parce que c'est comme être transporté vers une autre dimension qui élève au-dessus du commun. Bonne soirée Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est exactement ça, on peut parler d'"autre dimension" et je m'autocite du coup : "je me transcende et prends mon envol". Parfait pour un idéaliste, en somme!

      Bonne soirée.

      Supprimer
  12. Jouir en conscience est saisir le sens divin de cette existence,l'amant de l'espérance prend soin d'exulter ses sens,sans excès et en tout combat des regrets,la vie en ce temps compté est muse de notre être comblé,lui qui se sait artiste en son éternité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah, très cher Chasseurs d'images spirituelles, ça faisait longtemps ! Et ça fait bien plaisir de te lire ici.

      L'artiste est "éternité" et, comme tu l'écris, bien souvent la vie est sa muse.

      À bientôt.

      Supprimer
  13. Ai-je oublié de te saluer Le Marginal,très bonne soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  14. Nous livreras-tu un jour, Ô Phénix
    Magnifique en envolées sous X
    Les douleurs de nuit qui te consument
    Dans les écritures prudes de tes brumes

    El papet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eeeeeeeeeeeeeeeeeel Papet ! Il frappe à nouveau ! Et c'est beau.

      Supprimer
  15. Fion X :D
    Juste pour te souhaiter un après-midi de dimanche... souriant :)
    Bise LMM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon après-midi à toi, Miss Fan des jeux de mots !

      Supprimer
  16. Avoir la créative attitude n'est pas donné à tous. Mais au moins une passion, un hobby pour la détox, se faire du bien se revitaliser. Une bonne soirée de la part de Tess.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça, c'est une question de tempérament je pense, que possèdent, comme dit Verlaine, "ceux nés sous le signe SATURNE". Pour leur bonheur et leur malheur ! Car "Dans leurs veines, le sang, subtil comme un poison, / Brûlant comme une lave, et rare, coule et roule / En grésillant leur triste Idéal qui s’écroule."

      Bonne soirée.

      Supprimer
  17. Ouais Le Marginal je réalise que je suis dans la création car en motomaniaque forcené je bichonne, customise ma moto, la personnalise et quand je la chevauche parole de motard je suis un phénix. Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais du tuning moto, the boss, ça vaut autre chose, faut bien apaiser sa soif d'idéal.

      Supprimer
  18. J'aurais bien kiffé d'être un artiste pour l'amante idéale et fidèle qui m'aurait fait toutes ces sensations et évité de galérer toujours pour les copines et aussi me sentir un phénix. Faut que je me lance dans la création et me trouve un don. Salut Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est tous un peu artiste si on le veut bien...

      Supprimer
  19. Je suis épaté par ta passion. Du coup ça te donne la puissance puisque ça te sauve, ça te protège et te rend plus fort. Je te salue avec envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas mal pour se changer les idées et se défouler effectivement !

      Supprimer
  20. Une passante nommée Cristel27 mars 2018 à 20:21

    La création est une redoutable rivale pour vos amoureuses. De quoi les rendre jalouses. Y at-il une autre place pour la passion amoureuse dans votre vie qui pourrait engendrer d'aussi belles lignes que celles-ci ? Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins la Création ne nous emmerde pas, elle ! Bonne soirée.

      Supprimer
  21. Si chacun pouvait créer quel Pied ! On serait tous des phénix en puissance et en plus surclasse de la coquine Fée Lation. On peut toujours rêver et se rêver en petit génie. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Si chacun pouvait créer", chacun aurait l'esprit occupé et aurait un peu de recul par rapport à ses autres activités de peigne-cul. Ce serait beaucoup mieux pour notre tranquillité et celle du monde en général !

      Supprimer
  22. Suis sûr que beaucoup de personnes ont des talents cachés et manquent de temps pour les valoriser. Moi qui bosse , en hyper et finit souvent à 22h, je suis plutôt K.O. et je pense pas à créer mais plutôt à me reposer et aussi à sortir et avoir des distractions. Mais c'est beau la motivation de ce poème et ça m'impressionne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien triste ! Tu expérimentes pour ton malheur et dans ta chair la puissance du bulldozer. Sors la tête de terre !

      Supprimer
  23. La création est-elle une liberté pour échapper à sa condition ?
    Tout compte fait dans la notion de liberté nous choisissons nos chaînes.
    Existe-t-il un génie onirique en vous tout comme Tartini avec sa « Sonate du diable » ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la Création est "une liberté", au moins pour échapper à sa condition humaine.

      Supprimer
  24. Une véritable et noble addiction pour se faire du bien. J'adhère même si je n'ai pas de don particulier pour créer. Bonne soirée à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lâche-toi, sois toi-même, fais-toi plaisir et tu créeras !

      Supprimer
  25. Des lignes exaltées fortes émotionnellement pour tout artiste en puissance de création. Quelle évasion ! Salut mec.

    RépondreSupprimer
  26. Oui mais le fond du poème est bien sombre, blasé, sans illusion. Heureusement qu'il est éclairé par cette déferlante magnifique qu'est la pulsion créatrice, la salvatrice qui donne la vitalité et la puissance et qui régénère. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fond est TOUJOURS "sombre" ! Comment faire autrement ? Il faudrait être inconscient... Mais "sombre" ne veut pas dire qu'il faut se laisser aller à la négativité. Et "la pulsion créatrice" est là !

      Supprimer
  27. Dire que j'ai failli passer à côté de ce bijou, j'ai bien fait de venir errer sur tes anciens textes un soir de spleen, je ne vois rien de scabreux, je ne vois pas non plus d'allégeance à une passion, je vois une célébration du souffle créateur et en effet ce très beau texte vaut bien des orgasmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement c'eût été dommage que tu loupes un chef-d'œuvre pareil ! Ton commentaire me manquait... Et tu vois juste.

      Supprimer
  28. Asking question are in fact pleasant thing if youu are
    not understanding somethinng completely, howevver
    this post offers pleasant understanding yet.

    RépondreSupprimer
  29. Magnificent website. Plenty of usdful information here.
    I'm sending it to some buddies ans also sharing in delicious.
    And certainly, thank you in your effort!

    RépondreSupprimer
  30. C'est beau de s'investir à ce point. J'en reste le bec cloué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, faut bien s'occuper ! Combler le vide existentiel en somme...

      Supprimer
  31. Pour les néophytes cet emballement créatif peut parître excessif voire chelou mais pour les artistes dont modestement je suis c'est kiffant, exaltant, déferlant, régénérant. Salut l'ami on est en compréhension.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut The artist !

      C'est vrai que certain(e)s doivent se dirent que j'ai l'érection facile. Mais entre créateurs on se comprend, c'est l'essentiel. Et si ça fait marrer les autres, c'est déjà pas mal.

      À bientôt.

      Supprimer
  32. Je suis bluffé mais prudence les artistes ne vous laisser pas bouffer, dans la vie y a aussi des plaisirs qui font bien jouir et se réjouir. Faut équilibrer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, bof... Quel plaisir plus intense que celui de créer ?

      Supprimer
  33. Pas demander à un artiste de se modérer. Quand on aime on ne compte pas. Les artistes sont souvent seuls. Etes-vous seul ou y at-il de la place pour une nana dans votre vie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà pas de place pour moi-même avec moi-même !

      Supprimer
  34. Les créateurs ont tant à offrir aux amateurs. Il y en a pour tous les goûts car l'art a de nombreuses facettes. Moi je préfère la peinture mais je trouve votre poésie plutôt originale et déconcertante avec son humour décapant et bravo pour les illustrations de vos poèmes toujours au top. Monsieur Le Marginal vous détonnez et m'étonnez et vous rendre visite est toujours dépaysant et plaisant. Je vous salue et bonne continuation et grande route à votre plume subversivement prolifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La peinture, c'est bien aussi ! Chacun se reconnaît dans une ou plusieurs façons de s'exprimer et choisit celles qui lui conviennent, instinctivement.

      Ce qui est bien avec la création, c'est qu'elle offre une grande liberté, ainsi que je l'exprime dans ce poème.

      Bonne continuation à vous aussi et au plaisir ici.

      Supprimer
  35. C'est très passionné ce que vous écrivez dans ce poème, peut-être un peu excessif, enfin je ne sais pas comme je n'ai pas ce feu sacré mais je vous sens tellement sincère que ça m'émeut moi qui pleure facilement devant tout ce qui est beau, paysage, peinture, belle poésie, grands sentiments et là je suis sensible à ce phénix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je vous confirme : il y a de quoi chialer ! Et pour la sincérité vous êtes au bon endroit. Je veux l'authenticité la plus authentique. Sans oublier également qu'on doit se marrer.

      Sinon, "le feu sacré" c'est un sport, ça s'entraîne et, même si c'est pas toujours facile, afin de ne pas finir tel un mort-vivant, il faut tâcher de conserver la flamme.

      En tout cas, je vous remercie pour votre commentaire et à bientôt.

      Supprimer
  36. Je me pose la question, exister pour créer ou créer pour exister ? Ce serait un grand débat avec plein d'arguments des 2 bords. Bonne soirée Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Créer pour ne pas crever aussi... Bonne soirée.

      Supprimer
  37. Coucou MM, je vous souhaite un bel été bien fertile :) A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'y est pas encore à l'été ! Mais merci quand même. À bientôt.

      Supprimer
  38. Heya are using Wordpress for your site platform?
    I'm new to the blog world but I'm trying to get started and set
    up my own. Do you require any html coding knowledge to make your
    own blog? Any help would be really appreciated!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. What do you want me to say, man, I worked my ass off !

      Supprimer
  39. Compliqué de gérer l'emprise de la puissance créative sur soi. Je connais car je peins avec passion et boulimie et quand j'y suis c'est à fond et dans la négligence du reste. Oui je me régénère tel le Phénix dans les couleurs de ma palette au prix d'un véritable challenge car je ne vis pas financièrement de ma peinture et c'est difficile de pérenniser sa passion en essayant de tout concilier. Mais votre poème me parle donc forcément. Bonne soirée à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, voilà le commentaire d'un vrai artiste qui fait plaisir !

      Difficile effectivement de tout concilier : quand on a l'âme d'un créateur on peut facilement se faire dévorer par sa "boulimie", avec le risque de négliger la vie réelle et le quotidien. Comment, dès lors, ne pas être un marginal ?

      Bonne soirée et au plaisir de vous lire.

      Supprimer
  40. Pros: It is lightweight and easy to carry along.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. It's the exact opposite of my dick : it's heavy and hard to carry in normal-sized boxers !

      Supprimer
  41. Tu me snobes, mon chéri ? Sache que tu es cité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais de la vie ! Mais je suis peu sur le net en ce moment, je vaque à d'autres occupations et vogue vers d'autres horizons...

      Supprimer
  42. PS : Tome 2 ! de PARIS EST UNE GAZELLE... d'ici une semaine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir de quoi il retourne chez toi, puisque je ne comprends rien à cette histoire de "Paris" et de "gazelle"...

      Supprimer
    2. Sans lire tu ne comprendras pas, c'est une métaphore, enfin, comme "Paris est une blonde"... Ici, Tome 1. Tu es cité dans le 2... et ça tombe pile...
      https://www.amazon.fr/Paris-est-une-Gazelle-Enfer/dp/1982932694/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1530978298&sr=1-1&keywords=paris+est+une+gazelle

      Supprimer
    3. Intéressant ! Je savais pas que tu t'étais lancé dans la publication. Mais il était temps, avec ta plume...

      Supprimer
    4. Ce n'est pas mon premier livre publié. Mais il y a un hic et je vais te dire lequel : le lectorat de mon blog n'est pas vraiment celui de mes écrits publiés qui sont hard, avec des scènes homos etc. Il faut savoir que parmi la multitude de petits boulots que j'ai fait, j'ai entre autre bossé pour une revue qui éditait des "lettres érotiques"...toutes bidons... j'avais deux critères : hétéro ou lesbien... depuis, déformation professionnelle, je ne peux rien écrire qui ne soit ou mystique ou érotique hard ou semi-hard...trop pour le lectorat concernant mes idées politiques...tandis-que toi, ton public du blog est ton public du publié...Je pousse Orfeenix à se faire éditer. Je n'accepte pas qu'elle ne le soit pas...

      Supprimer
    5. Très franchement, je n'en attends pas moins de ta part ! Du "mystique" et du "hard", ça te correspond bien. Et vu la couverture du livre, on s'imagine pas vraiment à un contenu bucolique... On s'attend plus à du fist-fucking !

      Supprimer
    6. Ah, ah, ah... ce n'est pas du tout le thème du livre, mais oui, il y a une scène décrite de FF...

      Supprimer
    7. Ah, tu vois, je te connais comme si je t'avais fait !

      Supprimer
  43. "et vogue vers d'autres horizons..." La Toile lasse...c'est certain. Mais pourquoi n'écris-tu plus ? Tu t'es fait ton public, des livres...aisle virtuel est curieux. Tu as changé de vie ?
    De mon côté, nous devons résoudre un problème technique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, j'ai plusieurs écrits de côté et je peux en pondre d'autres, c'est pas ce qui manque, contrairement au temps...

      Puis, oui, j'essaie de me renouveler, j'aime laisser derrière moi des choses pour avancer vers d'autres : chaque étape d'une vie est balisée par des évènements, des non-évènements, des projets et plein d'autres trucs qui appartiennent à un moment...

      Mais bon, cela étant dit, c'est pas dit que je revienne pas bientôt envoyer du lourd !

      Supprimer
    2. Tu m'as mis tes coms sur un vieux blog...qui ne marche plus...ne te trompe pas...Il y a quelque chose d'impalpable sur la toile qui la rend un peu inopérante...dis-moi lequel de tes livres est le plus gros, et je le commande...de mon côté, le Tome 1 de "Paris est une Gazelle";, c'est bon, sauf qu'ils sont passés à une taille de police plus petite que prévue. Le 2 va être sur Kindle et nous sommes en contact avec Amazon car le tome 2 broché pose des soucis techniques incompréhensibles.
      Donc, dis-moi quel est ton meilleur que je le commande ! Merci...

      Supprimer
    3. Je sais pas quoi te dire, je veux pas te pousser à la consommation : fais-toi plaisir avec ce que tu veux...

      Tu sais, moi, en ce moment, j'ai décroché, je plane complet hors de tout !

      Et pour les coms, c'est vrai, je m'en rends compte, j'ai pas fait gaffe, mais il faut que tu changes l'adresse quand tu mets tes propres coms ici, sinon on est dirigé sur ton ancien blog lorsque l'on clique sur "Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall".

      Supprimer
    4. Non, non, je te le redemande, quel est ton meilleur bouquin ? Ou alors dis-moi quel est le plus gros, et je le commande...
      Je te lis depuis des années, je trouve normal que tes livres existent, et anormal que ceux d'Orfeenix n'existent pas...et normal de payer pour un travail, car sur la toile, nous travaillons tous !
      "Tu sais, moi, en ce moment, j'ai décroché, je plane complet hors de tout"...Que veux-tu dire ?
      Tu sais quand Laïka est partie, soit je sombrais dans une dépression grave, j'ai plongé et je me suis raccroché à ce texte que je ne finissais pas...Son départ a été une telle douleur et l'est encore qu'il fallait que je produise quelque chose de concret. Tu m'as fait chez Orfeenix, un très beau compliment "Le Gall, c'est pas un petit joueur"...! Tu as raison, je suis un gros joueur, même. Mais, après la visite chez les gendarmes... avec ma mère, la honte ! Je me suis dit "ça va, je ne vais pas entrainer ma famille dans la terreur"... donc, je me suis raccroché à ce texte. Ma sœur a compris mon immense détresse et a conçu les couvertures à partir de photos anciennes...c'était la première que nous collaborions depuis des années. Sans elle, j'aurais été cuit, je ne voulais pas passer par une ancienne maison d'édition où j'avais été publié parce que son orientation est résolument anti-religieuse, pro-matérialiste, etc. Et je ne voulais pas proposer mon texte à des censeurs que je ne connais pas ...
      Pour quelqu'un qui se dit planer, attends, tu te débrouilles très bien ! Tu as un tas de recueils d'édités...je te donne tout à fait raison de le faire par toi-même... se laisser juger ses textes par des types et nanas qui ne font peut-être pas le quart de ton boulot par eux-même, eh bien merde... si pour x raison, ton blog saute, tes textes sont là...
      Là où je sais avoir un problème, c'est que comme je l'explique outre des poèmes d'ados, j'ai commencé par du porno hétéro, pour des revues. Ensuite, du porno gay...et ce que j'écris est sexuellement très hard par rapport à ce que je mets sur mon blog, où je ne suis hard que politiquement...et donc le lectorat de mon blog n'est pas vraiment celui des 3 romans édités jusqu'à présent. Je prépare une suite...l'absence de Laïka me place face à un vide terrestre, même si je suis foncièrement dans la spiritualité, la présence/absence de ce très grand amour de ma vie m'oblige à écrire sinon, je vais devenir dingo...mais toi, tu as su te préserver, et tu es inattaquable. Ta critique de notre civilisation et d'un quotidien qui semble lourd pour toi n'est pas sujet à aucune poursuite d'aucun ordre. Mes deux derniers livres parlant de sexe (gay + hétéro refoulé) et de Kundalini, non plus... J'ai envie de dormir sur mes deux oreilles...
      En revanche, ton lectorat de bloggueur est le même que celui d'auteur édité, et ça, c'est une chance...
      Reviens-nous...

      https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_ss_i_4_14/258-8983319-0957660?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=paris+est+une+gazelle&sprefix=paris+est+une+%2Caps%2C158&crid=2NIF3WHRIN4YR

      Supprimer
    5. Je te lis avec attention ! Le truc c'est que je me détache de plus en plus de tout. Et non, tu plaisantes pas toi, t'es décidément un "gros joueur", tu es vrai, authentique et t'y vas pas avec le dos de la cuiller, même si je crois que tout ça n'est pas très bon pour ta sérénité au final : tu t'impliques trop et dans ta chair.

      Sinon, je savais pas que t'avais eu une visite surprise des gendarmes chez toi. Je suis étonné sans trop l'être ! Pour le blog ? Ils sont tarés si c'est pour ça, y a tellement de trucs graves dans ce monde... Mais dès que tu remets en question l'ordre établi et bouscules les privilégiés, ça plaît pas. C'est sans doute un signe que tu es sur la bonne voie et que tu fais du bon boulot.

      Et pour ce qui est du sexe, tu vois, finalement on y revient toujours ! Même toi.

      Supprimer
    6. @LMM, je ne peux pas te donner les détails du pourquoi de la venue des gendarmes, mais quand on y pense, c'est ahurissant...venue précédée 1 an et demi plus tôt, je te jure, d'un coup de fil de la PJ ! J'ai cru à un bobard...mais ce n'en était pas un...
      Tu as raison concernant la sérénité...sentiment que je connais si peu, mais je suis scorpion, je peux me retenir, 3 jours, 10 jours... et il n'y a rien à faire, il faut que j'y retourne.
      Quant au cul, bien sûr que c'est important ! Mon écriture est obsédée par le cul d'autant que je ne fais rien depuis des années,mais pendant 10 ans, je me suis bien amusé, notamment avec une cravache !!! Et puis, suite à une bonne claque si je puis dire, je suis passé de 50 "plans q" par an à 2 ou 3, puis de 2 ou à 3 à 0. Les derniers contacts "charnels" que j'ai eus (non sexuels) c'est avec un masseur exceptionnel que je recommande à tout le monde, Paris rue de Lévis. Un jour ce que je me paierai, c'est une asiatique ! Je veux connaitre ça...Par contre, le sexe n'est pas du tout comme le vélo...une fois, j'avais retenté. C'était minable, et j'étais minable !

      Supprimer
    7. Sur ce, tu ne m'as toujours pas dit...dis moi quel bouquin acheter ? Le plus épais si possible.

      Supprimer
    8. Tu t'es dégoûté du sexe, mais ça te fait pas de mal de rester tranquille sur ce plan-là, je pense que c'est plus sain. Puis il y a un âge pour tout : un pour fouetter des culs avec une cravache et un autre pour cheminer ver la sagesse.

      Et faudrait pas que la PJ débarque chez toi et te prenne en plein fist-fucking ! Ça pourrait faire mauvais genre. Quoique... peut-être qu'ils se joindraient aux festivités.

      Et pour le bouquin, ça me gêne, c'est pour ça que je dis rien. J'aurais l'impression de me retrouver dans la position de celui qui sort des toilettes et qui loue la beauté et la grosseur de ses étrons. C'est sale et un peu égocentrique !

      Supprimer
  44. I seriously love your website.. Pleasant colors & theme.
    Did you build this site yourself? Please reply back as I'm trying to create my very own blog and would like to
    find out where you got this from or what the theme is called.
    Thanks!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thanks.I am the only craftsman of this masterpiece indeed. See you soon.

      Supprimer
    2. C'est du pourriel (spam !) LMM, tu réponds à un robot !

      Supprimer
    3. C'est bien ce que je me disais ! Mais au moins j'ai fait un peu d'anglais...

      Supprimer
    4. "Masterpiece", LMM ou l'humilité...Ah, ah, ah...

      Supprimer
    5. Il faut savoir faire preuve d'humilité dans la vie.

      Supprimer
  45. Salut à toi Le Marginal,à bientôt de tes nouveaux mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content de ta visite et ton petit mot, cher Chasseur d'images spirituelles. Je vois que, contrairement à moi, tu ne faiblis pas et maintiens un rythme de publication admirable !

      Supprimer
  46. Grand merci pour ton passage,à bientôt !!.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir, même si je suis beaucoup moins présent qu'autrefois.

      Supprimer