22/07/2012

10 Vaches à lait


Dans ce poème Le Marginal Magnifique dénonce l'exlpoitation honteuse des vaches laitières et fait un parallele avec nous qui sommes tout autant exploites et traits jusqu'a notre mort sans reconnaissance


Elevages laitiers hangars sans soleil
Calvaires au quotidien vécus dans l'ombre
De belles robes blanches et noires
De bons yeux d'onyx résignés
Elles sont toutes alignées parquées harnachées
Des machines à traire automatisées
Des traitements chimiques de grands malades
Rendement et productivité accrus
Plus d'êtres vivants plus de dignité
Elles attendent la fin exténuées
Ici il n'y que des sources de revenu
Accepter le sort qui leur est réservé
C'est accepter celui qui nous est fait

Radars postés à tous les coins de rues
Machines à nous traire automatisées
Cinquante-cinq au lieu de cinquante
A l'entrée d'une voie rapide et c'est réglé
Nous c'est le fric qu'on nous ponctionne
Travailler puis cracher puis toujours travailler
Plus de liberté de mouvement ni de pensée
Esprits sous contrôle bridés harnachés
Nous c'est notre âme qu'on nous ponctionne
On ne vaut pas mieux que de pauvres vaches à lait
Ne plus accepter le sort qui leur est réservé
C'est développer les qualités humaines
Qui nous sauverons peut-être de nous-mêmes  


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

10 commentaires:

  1. Comme c'est triste. Vous avez tellement raison. Tout se tient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les animaux sont victimes de nous comme nous de nous-mêmes ! À bientôt.

      Supprimer
  2. Pareil que toi, mais n'ai pas ta facilité pour dire les choses... merci du loup ;)
    Dans ces nouvelles fermes, les vaches ne sortent quasiment jamais, sauf lorsque elles n'ont plus de lait. Les petits sont arrachée dès la naissance et nourrit au biberon. Chaque fois que je mange un morceau de boeuf (c'est de plus en plus rare et n'aime point) je pense à toi... :( Bonne nuit MM (mon mignon) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais tout ça... Je bois encore du lait (bio), mais je pense que j'arrêterai un jour.

      Merci pour le "mignon", à bientôt.

      Supprimer
  3. Trop tard pour nous sauver, à part une révolution ou guerre... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une "guerre" pour nous rayer de la surface du globe... Je pense que beaucoup d'espèces et la nature y trouveraient leur compte.

      Supprimer
  4. Tout ça c'est vraiment trop cruel. On profite et on abuse trop des animaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On les exploite cruellement, oui, de façon barbare.

      Supprimer
  5. La comparaison est magnifiquement juste et cruelle. Pauvres vaches et pauvres nous. Mais je crois que notre sort est encore meilleure que celui de ces pauvres bêtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun n'être humain n'a de sort pire que celui des "pauvres bêtes" !

      Supprimer