03/06/2012

0 Au grand jamais




Les gens intelligents souffrent
Et alors
Leur souffrance dure toujours
Il souffrent
Du temps qui passe
Du spectacle
Des gens idiots
Et parfois
Des feuilles mortes
Qui s'envolent
Dans le vent
Mais jamais
Au grand jamais
Ils ne cessent
De se poser
Des questions

Les gens bêtes ne souffrent pas
Ou alors
Leur souffrance
Ne dure qu'un temps
Il vivent
Sans se poser de questions
Sans songer
Au lendemain
Et parfois
Sans s'imaginer
Qu'ils font souffrir
Les gens intelligents
Mais jamais
Au grand jamais
Ils ne se posent
De questions


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire