24/07/2012

6 Mon carrosse




Mon carrosse est juste parfait
Pas besoin d'une voiture neuve
Les ailes sont rayées bosselées
Les portières à l'envi enfoncées
Le rétroviseur pend tristement
Comme dans une ample soutane
La pauvre queue d'un curé frustré
Les pare-chocs ont tant paré de chocs
Qu'ils ont surtout besoin d'être réparés
Les vitres et la carrosserie sont sales
En fait on dirait qu'on a chié dessus

Mon carrosse est juste parfait
Je m'achète le luxe de le placer
N'importe où je n'ai peur de rien
Je me gare à l'arrache en double file
Je fais des créneaux pas possibles
Qui le deviennent comme par magie
Je mets copieusement des coups
Aux grosses cylindrées neuves
A l'avant à l'arrière pour entrer
Obligé la place est aussi serrée
Qu'un vagin menacé de pucelle

Mon carrosse est juste parfait
Il est le plus sûr signe extérieur
De ma pure richesse intérieure
A bord je suis un vrai Cheyenne
Je conchie les Porsche Cayenne
Pas besoin non plus de Ferrari
Je m'en fous d'épater la galerie
Cheval noir cabré sur le capot
Ne signifie pas bandaison d'étalon
Mon carrosse annonce la couleur
Je suis cool et libre comme l'air 


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Tant que ça ? J'espère que tu ris aussi !

      A bientôt.

      Supprimer
  2. "Objets inanimés, avez vous donc une âme qui s'attache à la nôtre et la force d'aimer". Tout est dit et j'ajouterais: Je vous comprends.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle citation et très juste. Je viens de faire une recherche pour retrouver son auteur : je me déçois, j'aurais pu reconnaître dans cette envolée lyrique Lamartine !

      Merci pour ce commentaire, à bientôt.

      Supprimer
  3. comme quoi l'apparence et l'apparat ne font pas l'homme. Ils peuvent témoigner de son état d'esprit par rapport à eux mais pas de sa valeur. Gardons nous donc bien de juger sur des dehors trompeurs. Ceci dit être conservateurs, oui, mais jusqu'à la limite du raisonnable encore faut-il connaître celle-ci, ce qui n'est pas évident. Moi, j'avoue avoir du mal, mais je me fais violence et après je n'y pense plus. Ton "carrosse" m'a bien amusée. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      C'est ça, tu as tout compris : l'apparence est loin de faire la valeur !

      Pour ce qui est d'être conservateur, on s'attache aux objets et, d'après moi, il n'y a pas vraiment de raison d'en changer tant qu'ils répondent à nos attentes et à la fonction pour laquelle ils ont été conçus. Pourquoi tomber dans les pièges du désir créé par la société de consommation ?

      A bientôt.

      Supprimer