24/07/2012

48 On se grise




Et alors on se grise
Des lectures pour fuir
Et alors on se réfugie
Du cinéma pour oublier

Oublier notre condition
Fuir les fausses promesses
Exister coûte que coûte
Survivre vaille que vaille

Solitude mal moderne
On n'est jamais aussi seuls
Que dans nos grandes villes
Et alors sans fin on se grise 

 
N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

48 commentaires:

  1. Le sage dirait que la solitude,on se l'impose,
    qui n'a besoin d'aller vers l'autre ne connaît la solitude,
    s'il connaît ce besoin,qu'attend-il,
    salut à toi et bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des paroles très sages ! Toutefois la solitude peut exister, même en étant très entouré, c'est ce que traduit la fin du poème.

      A bientôt.

      Supprimer
  2. En fait, on se grise: cri de désespoir face au mal être que crée la Société ? ou qu´on fabrique soi même quand on n´arrive pas à vibrer sur sa bonne fréquence.
    Nous vivons dans une tendance à critiquer tout et son contraire; on nous encourage à lire mais pas les romans à l´eau de rose (je suis moi même tombée dans ce travers et pourtant Dieu seul sait combien de romans d´amour, je n´ai dévoré dans ma jeunesse...heureuse, oui, je le revendique); pourtant ces petites histoires qui vous mettent la larme à l´oeil mais qui vous font rêver du prince charmant et de la belle héroïne qui découvrent enfin l´amour, vous mettent dans une énergie positive de plaisir et de bien être. Les sentiments d´enthousiasme qu´ils provoquent en nous nous alignent en conséquence, dans une énergie de bonne disposition face à la Vie. Et nous attirons à nous du bonheur...réel ou préfabriqué qu´importe puisque notre univers n´est qu´imagination et illusions; idées et pensées qui nous appartiennent à nous et rien qu´à nous.
    Pour le cinéma c´est la même histoire!

    Finalement, si on prête attention à la Société, l´idéal est de bûcher, bûcher et bûcher dur dans la dignité bien sûr!

    Bon après midi, bisous Ismeralda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se grise pour oublier qu'on est mortel par exemple ! De passage et sans but sinon celui, artificiel, que l'on se crée... Il y a bien de quoi vouloir se griser du coup !

      Je suis d'accord avec toi, comme souvent, au sujet de l'énergie positive engendrée, par exemple, par les jolies histoires d'amour en roman ou au ciné. Il est évident qu'il faut faire très attention à son état d'esprit et plus généralement à l'état dans lequel on se met, car cela dépend la plupart du temps de nous, ce que beaucoup de gens ignorent, contrairement à toi, qui est bercée dans ce domaine. A mon avis, ce genre de choses, qui relèvent du domaine du développement personnel, devraient même être enseignées à l'école, tant elles sont capitales pour affronter la vie !

      Pour revenir aux fictions, à l'eau de rose notamment, elles ont un revers de la médaille : elles insufflent en nous, dès le plus jeune âge, de fausses croyances sur le monde qui risquent d'engendrer leur lot de souffrances. C'est pourquoi, d'après moi, le développement personnel doit aussi être pris avec des pincettes et pas considéré comme la panacée : en effet, où se situe la frontière entre pensée positive et optimise béat ? Faut-il oublier toute lucidité ?

      Bonne soirée :-).

      Supprimer
    2. Il est aussi possible que celui qui croit et accorde sa confiance spontannément, sans retenue au développement personnel: ne soit pas déçu par le positivisme, par l´optimisme qu´il va aborder en s´arrêtant sur les situations, les faits et sa vision de vie...mais si on a des doutes, on verra le développement personnel comme le pays des Schroumfs.
      On dit : "qu´on ne voit que ce qu´on est capable de voir" ce qui signifie que nos croyances, notre ensemble mental nous encadre. Ce qui passe dans un autre contexte passe inaperçu pour nous!
      Ainsi lors d´un témoignage d´un accident; certaines personnes sauront décrire les témoins avec détails et d´autres seront davantage capable de transcrire la conversation...etc!
      Nous vivons dans un Monde sans mode d´emploi et nous y avançons avec la méthode d´erreur/essai...chacun s´efforce de trouver son bien être, son confort, sa sérénité du mieux qu´il peut.

      Bonne soirée, bisous Ismeralda

      Supprimer
    3. Oh, je ne suis certainement pas contre le développement personnel, il y a des choses très utiles et intéressantes ! Cependant, il est de plus en plus à la mode et on en fait un remède universel, alors que je ne crois pas que ce soit ce qu'il est : il faut aussi relativiser à son propos d'après moi.

      De plus, un de ses écueils est qu'il aurait tendance à uniformiser les gens en leur inculquant une façon de penser unique, ce que je désapprouve.

      Je crois donc qu'il faut l'étudier, mais avec recul, et ne pas dire amen à tout ce qu'il propose.

      Bonne soirée :-).

      Supprimer
    4. Je suis d´accord avec toi: rien n´est universel, ni les panacées, ni les règles, codes etc! Nous sommes des individus, nous sommes tous et chacuns uniques...donc, il faut adapter les différentes techniques et les différentes situations à notre convenance. Mais il faut trouver dans les propositions philosophiques, idéologiques, "spirituelles" un réconfort pour son propre bien être. Certains sont davantage indépendants et sont ceux qui créent ces "méthodes" pour eux et puis les partagent avec ceux qui sont moins audacieux!
      Bonne soirée, bisous Ismeralda

      Supprimer
    5. Ha, je savais bien qu'on allait finir par s'entendre :-).

      Ceux qui créent ces méthodes, surtout dans le développement personnel, le font aussi pour le fric parfois aussi quand même ! Mais certaines nous sont bien utiles, il faut le reconnaître.

      A bientôt, chère Ismeralda à l'ouverture d'esprit légendaire !

      Supprimer
  3. De nature
    Je grise
    Ma Liberté
    Écouter
    Le silence
    Brandir
    L'aura
    Des mots
    Sur
    Le balcon
    Fleuri
    Au couvert
    De mes yeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais dans le surréalisme, on dirait du Éluard.

      Supprimer
  4. ...Invincible
    ...Invisible
    ...Je surfe
    ...Sur l'instant
    ...M'envole
    . .Au firmament

    RépondreSupprimer
  5. Je suis
    Ce que le fus
    Avant d'être
    Ce que je suis....

    RépondreSupprimer
  6. Oui...
    Si
    On
    Nous
    Accepte
    Comme
    Telle

    RépondreSupprimer
  7. Rire...
    Chut
    Moi
    Aussi
    Un Esprit
    Rebelle
    Dans un Coeur
    Libre...
    Ou un Coeur
    Rebelle
    Dans un Esprit
    Libre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Libre et rebelle de tout ton être ! Ça me plaît.

      Supprimer
    2. Un oiseau
      Dans
      Les hauteurs
      Du ciel
      Sans temps
      Accroché
      À ses plumes
      Douces

      Supprimer
  8. Sourire
    Merci joli
    Je fonds

    RépondreSupprimer
  9. Sourire...

    Être
    Disparaître
    Être
    Rester
    Renaître
    Vivre
    Et être. ..

    RépondreSupprimer
  10. Et
    Le ciel
    Au loin
    Apparaît
    Dans
    Le lit
    De
    La Vie

    RépondreSupprimer
  11. Caché
    Derrière
    La brume
    Mieleuse
    Des faux-semblants

    RépondreSupprimer
  12. Oui...
    Cachés
    Derrière
    Le reve

    RépondreSupprimer
  13. Hum...
    Tu as raison
    Alors
    Trouvons
    L'entrée. ..

    RépondreSupprimer
  14. Le rêve
    Est mystère
    En sa valeur
    L'entrée
    Se terre
    En de muli
    Points
    La en fait
    Sa richesse
    Et l'aventure
    Prend
    L'envol...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envole-moi, envole-moua-a-a ! comme dirait jean-Jacques Goldman.

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Il est très bon ! On ne trouve plus de chanteurs français de ce calibre actuellement.

      Supprimer
    2. Oui...
      C'est tristement vrai...dommage

      Supprimer
    3. Oh, on peut toujours l'écouter encore !

      Supprimer
  16. L'infini
    Un jour
    Meurt....

    RépondreSupprimer
  17. Oui...
    La fin
    D'un infini
    Illusoire. ..
    Pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est illusoire, rien ne dure, peut-être est-ce beau pour cela aussi.

      Supprimer