24/07/2012

2 Question de préférence


Cette image est celle d'une voiture qui brûle : des flammes jaillissent par les fenêtres sans vitres. Cette image illustre le très bon poème "Question de préférence" du tout aussi bon poète Le Marginal Magnifique. Il explique dans ce poème quil préfère crever brûlé vif après une nuit d'excès à Monaco qu'il a choisie, plutôt que mourir tranquillement en revenant du boulot. Ce poème est bien sûr à prendre au second degré et exprime la volonté de choisir son destin jusqu'à sa propre mort.


A tout prendre
Je préfère largement
Crever un samedi
Au fin fond d'un précipice
Quitte à brûler vif
A cinq heures du mat
Bourré comme un trou
En rentrant
De Monaco

Plutôt qu'un lundi
A la prime aurore
Ou en fin d'après-midi
Encastré
Proprement
Dans un arbre
En allant
Ou revenant
Du boulot

Il ne sera pas dit
Que ce salaud de boulot
Aura eu
Ma peau
Ma pierre tombale
Arborera
Avec panache
Et en lettres de feu
Ci-gît un marginal 


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

2 commentaires:

  1. Je songeais à une autre chute, plus en rapport avec "se sentir vivant" par l´activité...et bien sûr, mourir en rentrant de Monaco un samedi à 5h00 du matin, c´est dire qu´on a bien profité de cette soirée :-)

    bisous Ismeralda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la chute à laquelle tu as songée, je reconnais bien là ta façon de chercher à voir le côté positif de toute chose : une attitude assurément et hautement bénéfique pour affronter la vie ! Mais comme tu l'as compris c'est un poème qu'il faut envisager avec recul et humour...

      Bonne soirée.

      Supprimer