21/12/2012

44 Noëls immémoriaux


Cette image montre un amas de tissu rouge et blanc sur un sol gris que l'on imagine être un trottoir. On distingue clairement dans ce tissu en boule et chiffonné un costume de Pere noel, surtour grâce au bonnet qui est identifiable sur la droite. L'element manquant dans cette photo est bien evidemment le Pere Noel lui-meme dont il ne reste nulle trace sinon ce pitoyable costume pose a meme le sol gris et sale. Cette image accompagne le poeme "Noels immemoriaux" du Marginal Magnifique, poeme de circonstances en cette periode de noel. Dans ce brillant texte desabuse Le Marginal Magnifique exprime le profond sentiment de nostalgie qui sempare de l'adulte en cette periode s'il essaie de se rememorer ses sensations d'enfant à l'approche de Noel, sensations intenses et pures qui ne seront jamais egalees dans sa vie future. Pou illusrter ce message, le poeme se termine sur une allusion a la mesavanture du patron du FMI DSK, qui a cree le scandale apres qu'une femme de chambre a porte plainte contre lui pour viol dans un hotel de luxe new-yorkais. Encore un brillant poeme du Marginal Magnifique, à la fois profond, emouvant et drôle !


"L'enfance, c'est de croire qu'avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée."

Il est loin le temps de l'enfance
Non le Papa Noël n'existe plus
Les jours d'hiver sont rigoureux
Maman Nostalgie est de rigueur
L'adulte veut réveillonner encore
Affamé il ne se met sous la dent
Que de maigres restes de magie

Sensations intenses de l'enfance
Attente du vingt-cinq décembre
Heures de gloire de l'innocence
Plus vieux aucune équivalence
Même pas être en hôtel de luxe
Ruisselant à poil après la douche
Pris en bouche par une bonniche


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

44 commentaires:

  1. Tu es vraiment désabusé... Bonne fêtes de fin d'années tout de même.... Ne serait-ce que le fait d'être en famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire. Oui, j'apprécie quand même cette période de l'année qui apporte des joies autres que celles ressenties pendant l'enfance. A chaque âge sa façon d'appréhender les choses !

      Cependant il est clair que la magie n'est plus aussi forte que lorsque l'on est enfant. C'est une constatation, mais liée à aucune souffrance.

      Passe de bonnes fêtes Patriarch !

      Supprimer
  2. L'innocence s'est évanouie mais l'espérance n'a-t-elle grandi,l'amour est là en nous,et tous ses pouvoirs créateurs,voire guérisseurs,
    n'est-ce cette grande joie que nous pouvons fêter en ces réjouissances de Noël,
    lui rendre nos meilleures jouissances,
    ne le crois-tu l'ami,
    salut à toi et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois que Noël reste tout de même une belle période, car, même si la magie s'est envolée avec l'insouciance et l'innocence, chacun conserve au fond de son coeur une part de l'enfant qu'il était, se réjouit, est sans doute plus disposer à aimer la vie et les autres.

      Bon week-end.

      Supprimer
  3. Ha ha ha! Je ne te souhaite pas un Noël de novotel mais pourquoi pas celui de Dutronc avec la fille du père Noël tombée dans la cheminée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, tu as raison, ça ne me dit rien les Noëls en Novotel ou Sofitel. En revanche, je ne crois plus au Papa Noël, mais s'il a une fille sans barbe et hot je suis preneur !

      Supprimer
  4. Toi que je ne connais pas mais en qui je me reconnais, les Noëls d'avant c'était magiquement onirique, maintenant c'est banalement plaisant. Caricaturalement et subtilement croustillant le petit clin d'oeil coquin de la fin.

    Hé, bon Noël quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un clin d'oeil ? Quel clin d'oeil ? Toute allusion aux mésaventures de l'ancien patron du FMI serait purement fortuite...

      Bon Noël également.

      Supprimer
  5. Le crépuscule des dieux n'a pas tenu les promesses de l'aube. Tu m'auras compris... Salut l'ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien embêté du coup ! Heureusement, il y a toujours l'aube du Marginal Magnifique pour poindre avant d'embraser le firmament...

      Bonne soirée.

      Supprimer
  6. La différence entre les enfants et nous, c´est l´insouciance des ces petites têtes blondes pour qui Papa Noël est une réalité magique. Pour nous, adultes, la magie de Noël est une réalité que nous nous devons de créer au petit bonheur la chance...ainsi, si nous sommes motivés par le fait que nous voulons faire plaisir à nos rejettons nous y mettons davantage de coeur que si nous le faisons pour l´image, la routine...
    Bonnes fêtes de Noël.
    Bisous Ismeralda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à ajouter, Ismeralda...

      Bonnes fêtes également à toi.

      Supprimer
  7. La magie s'est envolée ! Certes, mais elle a été ... et il en reste le souvenir ému et ancré en chacun d e nous ( enfin,pour nous les nantis !)
    Bonnes fêtes d e fin d'année
    Tân

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Tân,

      Oui, c'est vrai, ceux qui ont eu une enfance heureuse gardent des souvenirs extraordinaires des sensations liées à Noël, tellement fortes que la magie perdure un peu à l'âge adulte.

      Joyeuses fêtes et à bientôt :-).

      Supprimer
  8. Comme ils étaient attendus les Noëls de notre enfance avec le sapin si beau dans son habit de lumières et de couleurs ! Oh, merveilleux souvenirs, nous attendions avec impatience, ce mystérieux Père Noël. Nous avions dans les yeux les petites étoiles de l'innocence que les années ont pâlies mais pas éteintes puisque Noël c'est encore aujourd'hui, l'occasion de se réunir en famille autour de bons repas et de revivre à travers les jeunes générations qui nous sont proches la féérie de cette période. Mais je sais que l'évocation de nos Noëls, suscitera toujours en nous ce brin de nostalgie que ton originale verve d'une lucidité acérée fait émaner de ce poème. Je trouve très habile le constat désabusé de la fin avec l'allusion à une actualité récente assez sordide car il montre la fuite du temps et ses dommages collatéraux et valorise encore plus ce qui a été et n'est plus en l'occurrence la magie des Noëls de l'enfance et celle des jeunes années d'une vie. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie description de la féérie de Noël pour les jeunes âmes qui, tant elle est puissante, perdure nécessairement sous forme atténuée dans les vieilles...

      Mais l'adulte qui a perdu l'innocence est bien obligé de rechercher des sensations ailleurs, de manière de plus en plus compliquée et perverse. La joie simple, pure, sans commune mesure de l'enfance s'oppose à la recherche effrénée d'un plaisir éphémère et illusoire à l'âge adulte, en un contraste que j'ai voulu grotesque et saisissant, et montre en effet la fuite du temps et ses effets pitoyables.

      Tu as bien saisi l'esprit de ce poème, comme souvent.

      A bientôt.

      Supprimer
  9. Un poème simple et parlant, bien dans votre manière, cher Marginal. J’aime bien ce blog, car il sert aussi d’almanach : on a eu la fête des mères, la fête des pères, le 14 juillet, etc. Je vous titille, car il faut reconnaître que vous arrivez à extraire de chacune de ces fêtes une signification à la fois universelle et très personnelle.

    C’est aussi le cas dans ce poème élégiaque. Vous avez trouvé les bons mots : ces « sensations intenses de l’enfance » qui ne reviendront plus, ces petits riens qui suffisaient à créer de la magie pure… Ma foi, c’est le propre de Noël, et le génie des années 80-90 en a tiré plus d’un chef-d’œuvre, comme « Gremlins » ou « Maman j’ai raté l’avion ». C’est vrai que cette époque est propice aux souvenirs, on se rappelle nos rêves d’enfant et on constate que bien des promesses n’ont pas été exactement tenues… On rejoint là le thème d’un de vos précédents poèmes. Mais je vous trouve un peu excessif quand vous soutenez qu’il n’y a aucune équivalence. Le premier rail de coke ou le premier shoot d’héro, c’est quand même quelque chose, c’est un peu Noël aussi… C’est compliqué tout ça, il faut essayer d’avoir une vision des choses conforme à ce qu’est la vie : du pur présent avant tout, sans passé, sans nostalgie, et je sais que vous pensez comme moi là-dessus. Bon, l’heure du réveillon approche, je vais me préparer pour accueillir les quelques professionnelles du délassement que j’ai conviées à cette occasion. En tout cas je vous souhaite un joyeux Noël, cher Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que voulez-vous, cher Laconique, on essaie un peu de coller aux circonstances !

      Noël est une période propice aux réminiscences du passé, car c'est une fête qui revient chaque année et est liée à beaucoup plus de sentiments intenses que les autres.
      Je soutiens donc, cher Laconique, que même vos débauches extrêmes, qui me surprennent d'ailleurs (je savais qu'il vous arrivait régulièrement de vous faire sucer la bite en vous injectant de l'héro par intraveineuse, mais la coke quand même !) ne peuvent rivaliser avec ce que ressent un enfant durant cette période. Mais vous avez raison, trop triturer le passé est peu bénéfique et engendre des pensées négatives destructrices.

      En tout cas, j'espère que vous avez bien réveillonné cher DSK, pardon, je voulais dire cher Laconique, et que vous n'avez pas hésité à entonner "Vive le vent" en pilonnant sans ménagement le trou de balle "des quelques professionnelles du délassement que vous avez conviées à cette occasion" et à chanter à tue-tête "Petit Papa Noël" tandis que vous déchargiez abondamment sur leur visage.

      Joyeux Noël, cher Laconique !

      Supprimer
  10. Un beau poème avec une vision très personnelle de Noël.
    JOYEUX NOËL à toi.
    Que cette journée se passe pour toi telle que tu le désires.
    Bisous Ismeralda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joyeux Noël également à toi et ceux qui t'entourent ! A bientôt.

      Supprimer
  11. Noël au placard,suivons à présent toute l'espérance annoncée par ces jours retrouvant le cours croissant de leur ensoleillement,la nuit fuit cette évidence,certes pas à pas,mais si sûrement,
    au diable les prophètes de fin du monde,par la plus grande peur sont-ils habités,pauvre d'eux,
    saluons la vie,l'amour bordel !!,
    salut à toi Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, pourquoi faudrait-il cantonner l'amour, la joie et le bonheur à cette période de Noël, pourquoi ne pas généraliser cela à l'ensemble des jours ?

      Pour ce qui est des prophéties, une fois de plus a été démontré que ce sont de belles conneries, mais personnellement je n'en ai jamais douté.

      A bientôt.

      Supprimer
  12. Noël restera toujours un peu magique avec ses décorations, ses illuminations, ses chants et tout son folklore. Ils laissent tous une petite nostalgie car tout passe à une méga vitesse quand tout va bien. J'espère que tu en as passé un super.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire. Noël conserve toujours un peu de magie, les restes de celle, immense, vécue à travers nos regards d'enfants.

      Bonne journée, à bientôt.

      Supprimer
  13. Ces quelques lignes de Lamartine, pour rendre hommage aux Noëls de notre innocente et insouciante enfance : " O temps, suspends ton vol ! Et vous heures propices, suspendez votre cours ! Laissez-nous savourer les rapides délices, des plus de nos jours !" Un beau rêve qu'il nous est arrivé à tous de faire un jour.

    Bon après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lili, tu es une éternelle romantique !

      Bon après-midi.

      Supprimer
  14. Ne pas oublier que Noël c'est aussi une fête religieuse et que pour les chrétiens c'est le miracle renouvelé chaque année. Mais ce n'est pas le thème de ce poème qui traite du souvenir laissé dans notre mémoire des noëls de l'enfance avec le Papa Noël. C'est sûr que le regard de l'adulte ne peut plus être le même mais c'est un moment de grand partage en famille avec la distribution de cadeaux et des repas festifs. Pour moi Noël reste la plus belle fête de l'année même, vous avez raison, si nostalgie oblige en pensant à ceux passés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute pour les chrétiens la fête de Noël a-t-elle une saveur tout particulière, qui ne se perd pas avec le temps. Je suis incapable d'imaginer quelle peut-être cette saveur, mais c'est une question à creuser...

      En tout cas, pour moi également Noël reste la fête la plus importante de l'année et je suis convaincu que c'est la même chose pour beaucoup de gens.

      A bientôt.

      Supprimer
  15. En épicurien que je suis, je profite à fond pendant les fêtes, je suis en vacances, je me bâfre, je me balade, je vais au ciné je me mâte des bons films chez moi bref la nostalgie est au rancart. C'est après que je cafarde quand il faut reprendre la routine. Fais comme moi, ne te pose pas de questions, vas-y à fond dans la régalade. Allez super journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal comme philosophie, un peu bestiale, mais au moins elle évite de trop se poser de questions...

      Bonne journée.

      Supprimer
  16. AH! Ah! Le D.S.K. en mal d'enfance a peut-être pris la boniche pour le père noël. Tu es en plein dans l'actualité et pour Noël et pour l'affaire. Je kiffe grave tes poèmes car ils touchent à tout et au mal de vivre de ce monde et j'y retrouve souvent ce que je pense. J'aimerai avoir un pote comme toi. Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'en faut pas plus que le souvenir ému d'une enfance enfuie à jamais et dont on tente de retrouver coûte que coûte l'intensité émotionnelle pour transformer un DSK en baiseur frénétique !

      Merci pour ce commentaire, continue de "kiffer" et bonnes fêtes de fin d'année à toi.

      Supprimer
  17. La période de Noël
    pour beaucoup est deuil
    Finie l'innocence enfantine
    mais douleurs en sourdine
    nous griffent le coeur
    quand on reste seul(e)
    avec les déceptions
    d'une vie d'idéaliste.

    Bonne journée Marginal
    amitiés Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ça ! On aura toujours la nostalgie de Noël pour peu qu'on ait eu une enfance heureuse...

      Supprimer
  18. Je ne crois plus au père Noël mais j'aime bien cette fête pour les lumières, les jolies décorations, les réunions de famille, les souvenirs d'enfance, presque on retrouve son regard d'enfant tellement c'est féerique de partout. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une ambiance, c'est indéniable ! Malgré tout, quoi qu'on en dise, il reste en nous une étincelle de magie, si petite soit-elle, qui perdure avec l'enfant que nous étions, pour nous faire apprécier Noël.

      Bonne journée.

      Supprimer
  19. Oui Noël magique qui brille de mille feux ,de guirlandes, de boules multicolores, de chants a aussi son envers du décor : le pognon qui coule à flots pour que certains s'en mettent plein les poches pendant que d'autres se saignent pour le fêter avec panache avec cadeaux, grande bouffe et clin clin. Quand on est petit on ne pense pas à tout ça on vit les moments avec émerveillement mais adulte bye-bye l'innocence, on a des préoccupations plus terre à terre. Bon çà n'empêche pas de trouver du plaisir et du bon à cette période mais c'est différent de l'enfance. Bonne soirée et joyeux Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, vous décrivez très bien l'un des aspects de la désillusion. Joyeux Noël également quand même !

      Supprimer
  20. Très juste ce que vous écrivez, même pas nostalgique mais très réaliste. Une constatation du temps qui passe et qui change les choses et les gens. Bon Noël quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a même une petite note d'humour avec l'allusion finale à DSK ! Bon Noël également.

      Supprimer
  21. :) :)
    Vivement le 26 décembre :)
    https://www.youtube.com/watch?v=c1wsKncfma0
    C'est con, mais suis nostalgique de cette période entre Noël et nouvel an, en Roumanie, lorsque j'étais gamine. Il y avait plein de traditions... Des gens venus de loin, dès autres régions pour nous présentait leurs voeux... T'imagines l'émerveillement des enfants devant tant de couleurs, musique, danse et déguisement... :)
    Bonne fin de semaine MM. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je trouve ça plutôt déprimant, "cette période entre Noël et nouvel an", Noël est passé, on a la sensation que quelque chose est terminé, trop vite. Ce que je préfère c'est la semaine qui précède Noël.

      Mais pour toi c'est culturel, lié aux traditions de ton pays et à tes souvenirs d'enfance, alors je comprends ! Tout est, de près ou de loin, lié à l'enfance, qu'on le veuille ou non...

      En tout cas j'ai de la tendresse pour les roumains, ils sont authentiques.... puis ils lavent bien les vitres aux feux rouges quand ils ne nous harcèlent pas en mendiant ! (je plaisante)

      Supprimer
  22. Mais bien sûr que le PAPA NOËL existe. Il suffit de VOULOIR y croire au moins pendant 2 jours. C'est BON, BON pour le moral. Ah retrouver ses yeux d'enfant devant le sapin, les décorations, les illuminations. J'en redemande. Je vous le souhaite joyeux et entouré des vôtres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais qu'il existe ! Moi j'y crois, merde. C'est les autres qui me disent le contraire.

      Joyeux Noël à vous.

      Supprimer