12/09/2013

48 Quelqu'un de bien


Cette image est un detournement de la celebre campagne de publicite pour la marque de cafe Nespresso mettant en scene l'acteur George Clooney. Cette campagne de pub a ete popularisee par son slogan maintenant extremement connu : "what else ?" que prononce Clooney en buvant du café. ici, on le voit tenant une tasse à la main et la portant à ses lèvres, tout habillé de noir et regardant droit devant lui vers le spectateur. Le fon de l'image est noir, comme le costume de George, conférant à l'image une elegance voulue. Le Marginal Magnifique s'est appropriee de façon tres reussie cette image en remplaçant le "Nespresso. What else ?" par "Enculer le systeme. What else ?". De plus, en bas de l'image, le logo et le slogan de la marque sont egalement adroitement detournes au profit du Marginal Magnifique. L'humour nait du decalage entre l'elegance de George et de l'affiche et la vulagrite du nouveau slogan. On apprecie egalement la rigueur et la maitrise du detournement qui ressemble en tous points a l'affiche originale, jusque dans les couleurs utilisees pour ecrire le nouveau slogan. Cette iamge tres drole et habile accompagne le nouveau poeme du Marginal Magnifique, grand poete mondialement celebre sur la toile, intitule "Quelqu'un de bien", dans lequel Le Marginal Magnifique exprime sa volonte de n'etre pas quelqu'un de bien au sens habituel du terme. Il refuse ainsi d'etre le gendre ideal comme le represente George Cloolne et prefere defendre ses propres valeurs, qu'il juge meilleure et plus dignes. Encore un excellent poeme du Marginal Magnifique !


Je ne veux pas être quelqu'un de bien
Ou alors uniquement à ma propre façon
Je n'ai rien à voir avec tous les bouffons
Les ronds-de-cuir des administrations

Je ne veux pas être ce joli petit connard
En costard et parfait sous tous rapports
Beau gosse dans du formol gendre idéal
Conformisme jamais je ne serai ton féal

Je ne veux pas être quelqu'un d'uniforme
Impossible que je sois lisse en uniforme
Mais je garderai toujours la tête haute
Jamais leurs valeurs ne seront miennes

Je ne veux pas être ce jeune premier
Qui les fait toutes craquer fantasmer
Au chiotte les George Clownesque
Moi je suis l'insubordination incarnée


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

48 commentaires:

  1. Zut de zut...mon message s'est envolé..
    je recommence :
    Moi, j'aime bien Georges! (énormes rires) On peut vouloir échapper au monde et ne pas avoir de carcan mais parfois, cela a un prix!
    Ton coeur est-il plus léger que la plume? Si tel est le cas, alors c'est que ton âme est pure et que tu es quelqu'un de bien!
    Bise, Charlotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes que t'aimes bien George ! Moi il m'agace ce gendre idéal grisonnant, en plus sa filmographie est assez zéro. Le seul vraiment bon film de sa carrière se situe au début, c'est "Une nuit en enfer".

      J'essaie d'être quelqu'un de bien, oui, mais parfois, en le voulant, on obtient l'effet inverse : pas toujours facile donc. Tout est question de discernement et ça aussi je le travaille...

      Bises, à bientôt !

      Supprimer
  2. 'insubordination incarnée" Juste après moi, chéri bibi !

    RépondreSupprimer
  3. Enfin de retour fidèle à vous-même, authentique et grinçant entier et fier, épris de liberté, le Marginal n'a pas pris une ride pendant les vacances. Soyez vous et soyons nous sans compromis. Salut et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire. Éh oui, Le Marginal Magnifique est de retour "entier", fier" et "épris de liberté", je dirais même plus authentique que jamais !

      Pour les rides, au sens figuré c'est vrai, mais au sens propre le temps commence à faire son œuvre...

      Bonne journée.

      Supprimer
  4. Le Marginal est enfin de retour ! Je ne sais pas où vous étiez passé, mais vous avez pris votre temps sur ce coup-là !

    Je rêve de voir le jour où George Clooney dira vraiment : « Enc… le système, what else ? » Votre détournement m’a bien fait marrer, surtout qu’il me tape sur le système ce Clooney, je suis un peu fatigué de voir sa gueule dans tous les aéroports du monde, en train d’étaler béatement sa soumission au système en échange d’un gros paquet de billets (avec DiCaprio pour les montres aussi…). On ne peut pas leur échapper à ces deux-là ! Mais bon, passons, ce n’est pas le sujet…

    Vous êtes quelqu’un de bien, cher Marginal. Si, si ! Mais à votre manière disons. Comme vous le dites si justement, vous ne donnez pas dans le conformisme. Ça a des aspects parfois pénibles au quotidien j’imagine, mais dans notre société lobotomisée je trouve que c’est plutôt un signe de santé mentale ! Et votre site, avec ses bites turgescentes, ses étrons, ses pirates et ses Ken le Survivant illustre bien ce que vous êtes. Je vous assure qu’au final c’est assez séduisant, et même si ça ne « les fait pas toutes craquer fantasmer », je suis prêt à parier que ça vous assure une belle popularité auprès de la gent féminine (et vous le savez bien, ne jouez pas les faux modestes !). En tout cas c’est un parfait poème de rentrée, ceux qui découvriront votre site à cette occasion sauront à quoi s’en tenir !

    (Par contre, votre vivacité d’esprit vous joue toujours des tours, et dès le premier vers cette fois ! Mais bon, vous êtes toujours sur la brèche, l’activité frénétique de votre esprit (sans parler du reste) ne vous laisse pas vraiment le temps de vous relire, je comprends ça parfaitement !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éh oui, cher Laconique, je me suis finalement décidé à revenir ! Je ne pouvais quand même pas abandonner mes innombrables lecteurs, dont le plus brillant, vous, le tenancier érudit du "Goût des lettres"...

      Content que le détournement de la célèbre pub pour le café vous ait plu ! J'avoue que j'en suis assez fier et que j'ai eu beaucoup de plaisir à créer cette nouvelle affiche mettant en scène Clooney. J'en suis même presque plus fier que le poème à vrai dire... En tout cas, je trouve que les deux fonctionnent très bien ensemble.

      Comme vous, ce Clooney m'agace, sa popularité est due en grande partie aux milfs en chaleur, je lui trouve un charisme faible, peu de talent, et, comme je le disais plus haut, sa filmographie est zéro si l'on exclut "Une nuit en enfer", film qui l'a lancé vraiment au cinéma.
      Je préfère quand même nettement Di Caprio, que je trouve bien meilleur acteur et que j'imagine moins con, même si je n'en suis pas fan non plus. Mais bon, comme vous le dites, "passons, ce n’est pas le sujet"...

      Pour ce qui est du "signe de santé mentale" qu'est le fait de "ne pas donner dans le conformisme", je ne peux que vous rejoindre et vous rappeler que c'est ce que je formulais déjà dans "Santé". La gent féminine a des goûts parfois bizarres : étrangement les extrêmes ne lui font pas peur, puisque comme vous le savez sûrement, certaines femmes vont jusqu'à épouser, en prison, des serial killers ! Alors Le marginal Magnifique c'est du pain béni, le frisson sans la folie !

      (Merci pour la coquille signalée avec tant de tact, cher Laconique, heureusement que vous êtes là ! Je me relis pourtant, mais il faut croire que l'on est aveugle à ses propres bévues. S'il en est de même pour ses propres tares, putain, il y a de quoi s'inquiéter !)

      Supprimer
  5. Joss the boss approuve. Un super poème qui me fait jouir, ça c'est de la personnalité. Un grand salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jouis alors, Joss, ne te gêne pas, éjacule même !

      Salut à toi, à bientôt.

      Supprimer
  6. Libre oui,libre de vivre son allégresse,sa plénitude,
    de rencontrer sa vérité,
    point de professeur,de religieux ou de directeur de conscience,
    le cœur se révèle à son être libre de toute peur,mais à la forte volonté de créer son bonheur,
    salut à toi Le Marginal,
    très bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons libres, oui, cher Chasseur d'images spirituelles ! Mais avec intelligence et bonté...

      Bon week-end.

      Supprimer
  7. "Chacun sa route
    chacun son chemin"
    comme dit la chanson
    "Etre quelqu'un de bien"
    a aussi son refrain
    Etre soi-même demande lucidité et courage
    si l'on s'éloigne du troupeau le cornac rage...

    Bonne route Marginal
    amicalement Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien cette chanson de Tonton David ! Elle est pas récente mais elle a marqué une génération apparemment, puisque je ne suis pas le seul à m'en souvenir...

      Éh oui, c'est difficile d'être soi-même, de "devenir ce que l'on est", comme dit Nietsche. Il faut affronter des vents contraires !

      Merci pour ce commentaire qui m'a rappelé des souvenirs, Emma, à bientôt.

      Supprimer
  8. Voilà un original et personnel plaidoyer pour la liberté, qui ouvre sur l'estime de soi car être en harmonie avec ses attentes profondes est la clé du bien-être. Tu as tes valeurs que tu exprimes avec auto-dérision, recul et un humour railleur et cassant, d'une franchise désarmante et tu me fais penser à une forteresse inébranlable dans ses convictions et hermétique aux pollutions extérieures. Cette métaphore me semble donner toute sa dimension à la personnalité du Marginal et à ce subtil poème dont la légèreté est lourde de quête spirituelle.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire.

      Effectivement, "être en harmonie avec ses attentes profondes est la clé du bien-être" : on parle de congruence pour cet état d'harmonie totale où pensées et valeurs sont en adéquation complète avec nos actes et notre façon d'être.

      À bientôt.

      Supprimer
  9. Bonsoir
    Enfin un peu de temps, très occupée et besoin d'éloignement.
    Soi-toi même si c'est parfois compliqué.
    Je te souhaite une bonne soirée
    A bientôt
    MP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu d'éloignement ne fait jamais de mal !

      Porte-toi bien, M.-P., bonne soirée.

      Supprimer
  10. COucou, je reste encore sur Plius mais, j'y mets peu de choses...ce soir, de simples photos d'Arcachon où j'ai amarré ce WE...parfois, il faut mettre les voiles, bisou, C.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, mais un moment Plius n'était carrément plus accessible ! "Mettre les voiles", c'est bon pour couper un peu, tu as raison...

      Bonne soirée.

      Supprimer
  11. Pas toujours facile dans ce monde d'être soi-même, trop de pressions, d'intérêts, d'enjeux mais bon il faut essayer d'être incorruptible pour s'aimer mieux. Bonne journée monsieur Le Marginal magnifique, avec joie de vous lire à nouveau. Alix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons "incorruptibles" comme Éliot Ness !

      Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

      Supprimer
  12. Tu n' es pas quelqu' un de bien, tu es quelqu' un de mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben dis donc, c'est gentil ça ! Je n'en espérais pas tant.

      Supprimer
  13. Toi que je ne connais pas...fidèlement à soi-même, imperturbablement poursuivons le chemin sans frustration, sans stress, harmonieusement traçons dans le sens de ses priorités et ses motivations et pareillement pour les autres.
    bonne journée Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beau programme mais pas facile à mettre en œuvre !

      À bientôt.

      Supprimer
  14. Un air me vient en tête,
    'Quelqu'un de bien" d'Enzo Enzo,
    quelques mots et une tenace mélodie habille notre vie,
    enfin puisse-t-elle vite être remplacée !!,car cet air devient vite une pollution musicale,
    et ce quelqu'un de bien pourrait se fâcher,devenir insupportable !!,
    salut à toi Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je connais cet air, mais je ne savais pas que c'était d'Enzo Enzo. Elle est agréable et douce, cette chanson, mais entêtante en effet...

      Supprimer
  15. C'est vrai ça, c'est mieux d'être quelqu'un de bien à ses propres yeux que pour en foutre plein la vue aux autres et j'aime pas du tout cette image de gendre idéal donc d'accord avec ce poème. Salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il aille se faire mettre le "gendre idéal" ! Salut.

      Supprimer
  16. Est-ce possible dans ce monde d'être quelqu'un de bien ? En tout cas j'essaie, je suis mon idéal comme Le Marginal en travaillant à ne pas me trahir. Une bonne soirée de la part de Tess.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un monde fou, c'est nager à contre-courant d'être quelqu'un de bien, donc oui, c'est difficile.

      Bonne soirée.

      Supprimer
  17. La notion de "quelqu'un de bien " est subjective, ambigüe et surtout très personnelle. Il y a le "paraître" et "l'être" comme ce poème le souligne et c'est chacun selon sa conscience et le "qu'en dira-t-on" on s'en fout.
    Bonne journée Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Les notions de "bien" et de "mal" sont très subjectives, c'est pourquoi il faut cultiver son discernement et son ouverture d'esprit afin de cultiver comme il faut chez soi ces valeurs.

      À bientôt.

      Supprimer
  18. Il faut savoir être malin avec le système, composer avec lui , plier un peu tout en gardant la tête haute car la priorité de tous c'est de gagner sa vie, mon âge et mon expérience me permettent de vous le dire et on peut pas être toujours entier et dans l'insubordination, c'est une affaire de ressenti, d'intelligence, la vie nous tempère mais je comprends aussi votre idéalisme qui se refuse à laisser encrasser sa personnalité. et embrigader dans du superficiel et une discipline de troupeau. C'est à chacun d'estimer tout cela en fonction de son caractère et de sa position sociale.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ce que vous dites et vous avez en partie raison.

      Cependant, à force de louvoyer et d'être "malin avec le système", arrive justement un âge où ça suffit, on a envie d'être soi et d'assumer, on veut aller à l'essentiel et s'embarrasser le moins possible. Bref, il y en a assez de porter le masque !

      Merci pour le commentaire et à bientôt.

      Supprimer
  19. Coucou, juste un petit mot afin de m'excuser pour mes absences répétées...cela ira mieux quand le livre sera paru...mi novembre si tout va bien...bonne soirée, je t'envoie un petit mail plus tard, bise, C.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun problème, il n'y a absolument aucune obligation ! Chacun a des impératifs et moi-même suis peu présent en ce moment sur le net. Bon week-end, bises.

      Supprimer
  20. Vous avez raison monsieur Le Marginal, le plus important est son épanouissement personnel et pas essayer d'en foutre plein la vue aux autres avec son image de marque contrefaite. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  21. Ainsi Le Marginal prolonge ses vacances !!,
    salut à toi et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Marginal est là ! Mais il a réduit son rythme de publication. Bon week-end à toi aussi et merci pour ton passage.

      Supprimer
  22. Le mieux c'est d'être discipliné avec soi-même selon ses désirs et ses aspirations, après avec les autres, c'est selon le contexte et les gens et certaines fois l'insubordination est obligatoire et salutaire. pour être justement quelqu'un de bien. Bonne journée original Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, c'est bien dit : "l'insubordination est obligatoire et salutaire pour être justement quelqu'un de bien."

      Merci pour le commentaire, à bientôt.

      Supprimer
  23. Quand je lis ton poème, je crois entendre la chanson de LEO FERRE : "graine d'ananar"


    https://youtu.be/fidqxdP2jng

    Bonne soirée

    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, content de te voir ici ! Tu es définitivement ma spécialiste des chansons françaises. Ça tombe bien, j'adore ça.

      À bientôt, bonne soirée.

      Supprimer
  24. joyeuses fêtes en compagnie de ta famille.
    même si l'arrivée du petit JESUS IL Y A 2015 ANS ne représente rien pour toi,c'est l'occasion de faire la fête et de rigoler un peu.

    amitiés sincères

    nICOLE OLIVER

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup et joyeuses fêtes à toi aussi, Nicole.

      Noël est une fête religieuse, mais pour la plupart des occidentaux dont je fais partie ce n'est plus cette dimension qui est retenue effectivement. J'apprécie néanmoins cette fête familiale !

      Profite bien.

      Supprimer