29/11/2014

88 Mon rêve familier


Cette image est une photo sur laquelle on distingue au premier plan sur la droite une cabane de bois. Elle repose sur un magnifique et luxuriant lit d'herbe vert tendre et s'inscrit dans un paysage verdoyant, emaille de plusieurs sapins. au loin s'elevent des montagnes sombres que surplombe un ciel nuageux mais neanmoins lumineux. Sur la cabane, qui consititue le principal centre d'interet de ka photo, on peut lire en frontispice les desormais celebres trois lettres LMM qui sont les initiales du nom moins celebre poete Le Marginal Magnifique. Cette cabane de bois parait vetuste et simple et ne jure pas au milieu de la nature environnante bien qu'elle soit la seule trace humaine dans ce paysage naturel et preserve. Cette tres jolie photo accompagne le poeme "Mon reve familier" du Marginal Magnifique qui y exprime avec lyrisme et humour son desir de mener une existence simple et authentique dans la nature, loin de la grisaille et des contraintes de la ville et meme des femme, preferant a leur contact celui des animaux plus honnetes, loyaux et fideles. Magnifique poeme encore du Marginal magnifique !


Je rêve souvent d'une vie bucolique
Dire fuck aux villes machiavéliques
Soudainement tout plaquer m'exiler
Pour exister peinard à la campagne
Dans une royale cahute de sauvage
Vêtu comme un plouc rien à foutre

Je rêve souvent d'une vie bucolique
Communier avec la nature idyllique
Couler un bronze dans les buissons
Me détendre à poil dans les rivières
Et sous l'eau des cascades limpides
Rafraîchir les moiteurs de mon front

Je rêve souvent d'une vie bucolique
Retrouver mes racines authentiques
Au son pur des veaux qui vagissent
Oublier les filles et leur triste vagin
Préférer l'amitié de canards et d'oies
Et vivre heureux sans caler de doigts


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous !

88 commentaires:

  1. Vous me faites marrer, cher Marginal ! Je ne commenterai pas certains passages de votre poème, « je ne mettrai pas le doigt là dedans », si j’ose dire !...

    En tout cas ça fait plaisir de vous revoir ! J’en avais marre de toujours tomber sur Le Spécialiste en venant sur votre site. Mon rêve familier, avec sa jolie cahute bucolique et ses montagnes emplies d’air frais, c’est bien mieux, après tout ce temps ! On sent que c’est votre âme qui parle dans ce poème. Ca coule avec la limpidité d’un torrent alpestre (ou d’un bronze entre des buissons). Et la noblesse de votre idéal se transmet à votre poème, qui est à la fois simple et très évocateur. Oui, c’est très revivifiant tout ça. Mais je ne vais pas être trop long, la glose sied mal à un tel poème. J’ajouterai quand même que j’ai apprécié la reprise du célèbre poème de Verlaine, qui est sans doute un des plus beaux de sa production. Dès que l’on évoque ses rêves, ses aspirations les plus profondes, on trouve les mots justes, cela vient naturellement… Et puisqu’on est dans les références, je vais citer aussi un aphorisme de Cioran, qui fait écho à votre texte : « Je supprimai de mon vocabulaire mot après mot. Le massacre fini, un seul rescapé : Solitude. Je me réveillai comblé. » Moi c’est votre poème qui me comble. Puisse-t-il rester longtemps (mais pas trop) au fronton de votre site !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, cher Laconique, vous m'aviez manqué aussi, et même si j'ai pu apprécier votre plume sur Le goût des lettres je suis content de vous retrouver ici ! Et je vous en prie, ne vous privez surtout pas de mettre le doigt où vous voulez.

      Vous avez raison d'être bref, moi-même n'ai pas envie de répondre trop longuement. De toute façon, quelques mots de vous sont suffisants : humour et pertinence émergent aussi naturellement d'entre vos lignes que mon cul blanc d'entre les buissons imaginaires de mon poème.

      Je me doutais bien, fin lettré que vous êtes, que vous reconnaîtriez et apprécieriez à sa juste valeur "la reprise du célèbre poème de Verlaine". Je l'aime bien aussi, ce poème, j'aime beaucoup la poésie de Verlaine en général d'ailleurs, mais ce que je reproche à son "Rêve familier", c'est de représenter une image par trop naïve et idéalisée du sexe féminin. Oui, on est en poésie, c'est beau, le poème est bien tourné, mais de telles conceptions peuvent vite devenir dangereuses, dans le sens où elles contribuent à fausser la perception et à entretenir dans l'erreur de pauvres jeunes garçons innocents, purs et romantiques (ok, appelons-les des tocards, bien que je croie en avoir fait partie il y a une éternité), qui s'imaginent déjà par eux-mêmes que les femmes sont des princesses délicates à vénérer agenouillé devant leur piédestal de diamant. Que la réalité est autre ! C'est se vouer à l'insuccès et à la misère sexuelle ad vitam aeternam que de penser des trucs pareils. D'ailleurs, et c'est une ombre à son tableau, Verlaine est si bien placé pour parler de femmes qu'il préférait se régaler avec ce jeunot de Rimbaud. Mais je ne vous apprends rien... Allez, relisez plutôt "Faire le nid" de votre serviteur !

      Supprimer
  2. Une douce églogue qui prête au rêve et à laquelle les allusions égrillardes donnent par oppoition toute leur intensité à la pure aspiration de communion avec la nature et au désir de vie calme et authentique en accord avec les paysages et les animaux. C'est bon parfois d'imaginer la façon dont on aimerait échapper à la réalité et tu as su trouver les mots justes en accord avec ton style franc et direct pour exprimer la tienne. L'illustration est aussi très évocatrice. J'aime la campagne et ton poème ne peut que toucher une corde sensible en moi. Mais nous sommes tous, tant habitués à un certain confort que je pense qu'il nous serait difficile de nous adapter à un niveau de vie qui nous en priverait. Mais ce beau rêve familier est une évasion super relaxante qui donne au voyage une dimension à la hauteur de la diversité et des plaisirs des yeux et des sens que nous offre dame nature
    Je suis contente de te lire à nouveau et te souhaite une bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est tout à fait ça, on peut qualifier mon poème d'"églogue" moderne, et j'évoquais déjà une "façon dont on aimerait échapper à la réalité", vers davantage d'authenticité et en "accord avec les paysages et les animaux", dans "La ruée vers l'or", bien que ce dernier texte fît état d'une vie plus aventureuse.

      À part ça merci beaucoup pour les compliments, je suis content que tu aies apprécié le poème et je sens bien que tu en as saisi parfaitement l'esprit, toi qui apparemment "aimes la campagne ".

      Pour ce qui est du confort auquel on est "habitué", il faut se dire que ce confort est aussi aliénant. La simplicité, ne rien posséder sinon le strict nécessaire vital, c'est ça la vraie liberté ! La plupart des merdes qu'on imagine indispensables à notre si précieux confort ne sont justement que des merdes, des trucs inconsistants et sans valeur, et je crois qu'une expérience du dénuement ferait le plus grand bien à beaucoup de gens en leur permettant de prendre conscience de ce qui compte véritablement. Mais encore faudrait-il tomber sur des gens intelligents et courageux ! Ce qui ne court pas les rues je l'admets...

      À bientôt.

      Supprimer
  3. La campagne, les animaux et la nature c'est d'accord mais avec tout le confort. Je suis trop accroc à mes aises pour que la petite cabane me fasse rêver. Une belle maison avec toutes les commodités dans le même paysage oui. Et oui la civilisation moderne rend dépendant. Mais j'admire ce rêve car l'eau limpide des cascades, en été c'est agréable, mais en hiver brr... En tout cas tous mes souhaits pour une bonne nuit dans un lit bien chaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, le confort... voir ma réponse au commentaire précédent ! Puis la nature n'offre-t-elle pas toutes "les commodités" ? Par exemple le plus grand chiotte à ciel ouvert imaginable pour, comme je le dis dans le poème, "couler un bronze dans les buissons". Bon, j'avoue quand même que c'est pas ce qui me fait le plus rêver dans la nature...

      Merci pour le commentaire, à bientôt.

      Supprimer
  4. Un rêve cool mais seulement pour les vacances histoire de se dépayser et d'apprécier encore plus mon retour à la civilisation et au bien-être. Et comment je ferais sans mon ordi pour venir en visite sur ton site ? Et j'ai pas envie de me les geler dans la jolie petite cabane ou en coulant un bronze en plein hiver dehors. A part ça te lire de nouveau fait plaisir. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire.

      C'est vrai qu'on serait bien emmerdé sans son ordi : on est devenu dépendant ! Mais ce que tu ignores c'est qu'il y aurait quand même une connexion internet dans ma cahute, pas de chiotte, mais le net. Rassuré ?

      Bonne soirée.

      Supprimer
  5. Doux poème pour envoyer valdinguer l’inutilité des accessoires assourdissants et tout le bling bling qui nous donne le tournis dans les villes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ! On serait plus tranquille au fond...

      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Supprimer
  6. C'est un doux et poétique texte mais certains propos que vous devinerez me choquent et cassent le romantisme. Dommage car au lieu d'aimer, j'aurai adorer. Bonne soirée monsieur Le Marginal Magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais... mais... c'est tout le charme du poème ces "propos" que je "devine" !

      Bonne soirée et merci pour le commentaire.

      Supprimer
  7. Loin de toute tentation,retrouver son essentiel,sa vérité sans le souci de son apparence,
    est une bien saine perspective,qui n'interdit de perdurer ses intimes plaisirs !!,
    très bonne journée Le Marginal,
    ravi de ton retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça, toujours chercher l'authenticité maximale ! À bientôt, ami Chasseur d'images spirituelles.

      Supprimer
  8. Du haut d egamme !!
    Poème et commentaires... et réponses aux commentaires.
    Merci de ces moments
    Tân

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éh oui, on est là pour atteindre des sommets, pour atteindre l'Éverest !

      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Supprimer
  9. Une vie quelque peu anarchique et hippie ! Sans vagin, c'est un sacré dilemme ! Retrouver ses racines sans prendre racines, belle espérance ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que le manque de vagins t'effraie. Je peux comprendre ! Mais les vagins sont les ennemis de la paix en quelque sorte. Enfin, cela est une autre histoire... et je vais encore me faire traiter de phallocrate ou, pire, de misogyne !

      Merci d'être passé et à bientôt.

      Supprimer
  10. Une petite expérience d'ermite pour décompresser, pourquoi pas. Mais pas trop longtemps pour cause de manque de vagin. Les oies et canards j'aime bien , en tout cas je les préfère aux petites oies blanches coincées et prétentieuses si tu vois ce que je veux dire. Cordial salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de meilleur qu'une "petite expérience" d'anachorète !

      À bientôt.

      Supprimer
  11. Entre ciel et mer, un jour je m'en irai
    Sur mon bateau, seul je voguerai
    Les éléments déchainés, j'affronterai
    Plus fort et riche, je reviendrai
    Comme Ulysse vivre au foyer
    Douce Pénélope sera t-elle là
    Quand l'heure du retour viendra
    Et que j'aurai réalisé
    Ce beau rêve familier
    Qu'à toi poète particulier
    Je me permets de dédier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, mon pote poète, et merci pour ta contribution qui finit par une belle dédicace !

      À bientôt.

      Supprimer
  12. C'est bien de rêver, on s'évade. Chacun a des rêves et même si on les réalise pas c'est comme l'espoir ça aide. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Mag,

      Rêver c'est bon effectivement : une façon d'enculer le système et la réalité en quelque sorte.

      À bientôt.

      Supprimer
  13. Un rêve de vie idéalisée. On a tous des idéaux et heureusement pour nous histoire de ne pas s'enliser dans le médiocre et l'ordinaire, de rester zen et authentique en se préservant de la banalité.
    Bonne soirée Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Restons donc idéaliste, l'Idéaliste ! et quel plus bel idéal que de démouler un cake à l'abri de fourrés ?

      Merci pour ton commentaire, bonne soirée.

      Supprimer
  14. C'est pas le même que Verlaine, c'est même tout le contraire puisque vous c'est la solitude mais pourquoi pas çà se défend d'avoir envie de grands espaces surtout au calme. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais même exprès de prendre le contrepied de Verlaine, puisque, justement, alors qu'il rêve d'une femme idéale, j'aspire à fuir les vagins pour être tranquille (voir au-dessus ma réponse à Laconique).

      Bonne journée, à bientôt.

      Supprimer
  15. If you begin the procedure within the morning, it's possible to complete the emergency payday
    advance process and obtain the cash with your bank account by the afternoon super real the particular regards to financing are likely to be typed out by means of an promissory notice or any other
    agreement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce que tu veux, toi.. ou je le sais malheureusement trop bien : tu es un putain de spammer vicelard ! Clear off !

      Supprimer
  16. Bonnes fêtes de fin d'année Le Marginal. Régale toi bien où que tu sois. Grand salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éh, merci beaucoup, Tony. Je te souhaite également de bonnes fêtes. On fera ce qu'on peut pour se régaler !

      À bientôt.

      Supprimer
  17. Hello! This іis mƴ 1st comment here so I just wantеd to givе a quick shout ߋut and tell you I
    genuinely enjoy reading your posts. Can you suggest any other ƅloɡs/websites/foгums that cover the same topics?
    Appreciate it!

    Ӎy websitе :: Seasonal Affective Disorder Light

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même à Noël les spammeurs ne font pas de trêve ! Pfff...

      Supprimer
  18. Rien ne vaut le rêve pour changer de dimension et même s'ils ne se réalisent pas ouf ça fait du bien ! Une autre vie le temps justement d'un songe.
    Bonne soirée et bonnes fêtes.

    RépondreSupprimer
  19. "Leur triste vagin" serais-tu misogyne mystérieux Marginal ? Allez, je t'en veux pas, éclate toi bien pour cette fin d'année et continue à nous régaler l'année prochaine avec ta poésie qui me fait parfois grincer des dents mais j'y reviens toujours car elle me laisse jamais indifférente. Paix et bonheur pour toi et les tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être un peu misogyne sur les bords, je n'en sais rien. En fait, si les vagins sont "tristes", c'est qu'ils sont un leurre, objets prometteurs et sources de toutes les convoitises, mais au final bien peu de chose : leur fréquentation ne constitue en rien un accès à l'idéal et à la paix dont tu parles.

      Je te souhaite également la sérénité et son corolaire la joie, à bientôt.

      Supprimer
  20. C 'est normal, au Zeus que tu es il faut des cygnes, pas des oies!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, les oies, j'aime bien aussi ! Merci pour ton passage, ça faisait un bail, et bonne année.

      Supprimer
  21. I am sure this piece of writing has touched all the internet people, its
    really really fastidious paragraph on building up new web
    site.

    Feel free to surf to my homepage - brave trials gift

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, boy. Now, you can suck my dick and I'll go to your "homepage".

      Supprimer
  22. Bien le salut à toi en passant Le Marginal.

    RépondreSupprimer
  23. C'est vrai que par les temps qui courent on aurait envie de se mettre au vert. Paix, calme, nature. Même pas peur des éléments déchainés de la nature mais peur de ce que peut ëtre la sauvagerie de la nature humaine. Bonne journée monsieur Le Marginal Magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne vaut le calme, la tranquillité, la paix d'esprit, et ceux qui disent le contraire sont des menteurs ou des ignorants. Les sirènes de la société ont beau chanter, c'est peine perdue pour celui qui voit la matrice.

      Supprimer
  24. Pourquoi pas ? Mais avec la possibilité de revenir se vautrer dans le confort. Marginal un jour mais pas toujours. Une bonne soirée à vous, j'espère comme moi bien au chaud car la france grelotte en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'aurais plutôt tendance à penser : marginal un jour, marginal toujours ! C'est un destin, et on échappe difficilement à son destin....

      Bonne soirée.

      Supprimer
  25. Pas d'accord avec vous, avec de la volonté on peut orienter le destin, maintenant si c'est un choix de votre part... Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans quelle mesure peut-on influencer le cours des évènements et par là le cours de sa vie, de son destin ? Quelle part accorder aux prédestinations de toutes sortes ? Large débat !

      Supprimer
    2. Peut-on dans le même temps croire au libre-arbitre et au destin ? À titre strictement personnel, je pense que nous sommes libres de nos choix mais pas de notre destin.

      Supprimer
    3. Si nous ne sommes pas libres de notre destin, alors tu sembles croire à une fatalité et un déterminisme sur lesquels nos choix n'ont pas prise, quand bien même nous pouvons en faire.

      Supprimer
    4. Je ne crois pas en la fatalité. Mais je crois au destin. (Petit être déconcertant que la femme pensante. :p) Je crois -comme dirait l'autre- en la possibilité d'une île. (Moui... Pas très clair, tout ça.) Alors voilà : Je crois que nous ne choisissons pas ce qui nous frappe un matin rouge. (Destin) Mais qu'il nous appartient (Libre-arbitre) de le vivre le mieux possible. Je crois que nous sommes tous plus ou moins prisonniers de la vie et qu'il nous faut tant bien que mal conquérir la liberté d'être nous-même.

      Supprimer
    5. Hum, ça se tient... On est d'accord au fond, mais la vraie question revient à ce que je disais plus haut : dans quelle mesure avons-nous une marge de manœuvre ? "Prisonniers" jusqu'à quel point ? Quelles limites à notre "conquête" possible ?

      Supprimer
  26. Combien me manquent les commentaires éclairés du Marginal,
    reviens-nous vite !!.

    RépondreSupprimer
  27. D'accord avec Matin-Rouge, libre de nos choix mais pas de notre destin, mais les deux sont indissociables puisque nos choix interpellent le destin et le destin joue sur nos choix. C'est un grand débat comme vous dites Le Marginal, très intéressant mais je crois au pouvoir de la volonté et de la force de la détermination comme à une grande bouée de sauvetage. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vous avez bien saisi les données du problème !

      Difficile en effet de dissocier liberté de choix et destin. Et heureusement que nous avons une petite marge de manœuvre, qu'on peut se débattre un peu, avec beaucoup d'efforts. Certains diront à quoi bon... Mais je crois aussi que la "volonté" peut infléchir le monde.

      En tout cas merci pour votre participation au débat. À bientôt.

      Supprimer
  28. Les rêves c'est comme l'espoir, ils aident à prendre son pied alors abusons d'eux, c'est gratos et ça fait du bien et même s'ils aboutissent pas sur le moment ça change les idées. Bonne continuation Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le commentaire. Il faut bien rêver, ça entretient l'espoir comme tu dis, c'est positif. Mais il faut quand même veiller à garder les pieds sur terre et, si possible, tendre vers la concrétisation de ses rêves en agissant.

      À la prochaine.

      Supprimer
  29. Wow, this paragraph is nice, my sister is analyzing these things, therefore I
    am going to convey her.

    my web-site: http://www.elektromartinex.pl/?pomiary-elektryczne

    RépondreSupprimer
  30. Attention au réveille-matin qui sonne le glas des rêves. Mais on peut rêver éveillé avec l'imagination quelle liberté. Salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il nous emmerde le réveille-matin ! Merci pour le commentaire et à bientôt.

      Supprimer
  31. I seriously love your site.. Very nice colors & theme.
    Did you make this amazing site yourself? Please reply back as I'm planning to create my own personal blog and would like to know where you got this from or what the
    theme is named. Thank you!

    My blog - Wisata Pulau Tidung

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mec. Effectivement j'ai fait le boulot de A à Z tout seul. Je fais toujours le boulot tout seul et toujours de A à Z, quel que soit le boulot...

      Bye.

      Supprimer
  32. My brother recommended I may like this website. He was once entirely
    right. This post actually made my day. You
    cann't consider just how so much time I had spent for this information!
    Thank you!

    My site ... game of war cheat, ,

    RépondreSupprimer
  33. J'aime bien ce que vous écrivez, vous me paraissez quelqu'un de bien avec votre franchise mais aussi beaucoup de sensibilité malgré votre franc-parler et tout a beaucoup de sens. Je reviendrai sur votre site même si je ne laisse pas de commentaire car l'écriture c'est pas mon truc. Un inconnu qui aime découvrir des inconnus talentueux et vous en êtes un.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire.

      Franchise et sensibilité, un mélange qui me va ! Tant mieux si on me perçoit de cette façon, ça signifie que je n'ai pas tout raté.

      Et pour quelqu'un dont "l'écriture n'est pas son truc", vous vous débrouillez bien, sans fautes, ça devient rare.

      Supprimer
  34. Drôle et percutant ;) j'apprécie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Lucia V. Il y en a d'autres du même acabit ici, si ça te tente.

      À bientôt.

      Supprimer
  35. Pourrai-je rêver avec toi, prends peu d'espace... :)
    La photo (quel joli endroit) c'est toi qui l'as faite ?
    Bonne soirée MM. :) Amitiés.
    PS Puis-je te tutoyer ? Un peu tard, c'est déjà fait, mais si ça te dérange, j'arrêtes.
    PS2 Suis désolée, je viens de trouver tes messages seulemnt aujourd'hui. Lorsque on laisse un commentaire pour la première fois sur mon blog, il passe directement dans les spams ; et comme je ne m'attendais pas te "voir" chez moi :) n'ai regardé que par hasard, cet après midi. Merci en tout cas !!
    PS3 Je ne suis pas douée en français, ça me bloque un peu... car vu ton niveau ;) Mais en lisant plein de tes réponses faites ici, j'en déduis que t'es gentil et tolérant. Pas vrai ?
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Rêver", quel plus beau mot ? On n'est jamais assez à rêver... tu es la bienvenue donc.

      Pour la photo elle n'est pas de moi, de nous deux l'artiste en ce domaine c'est toi.

      Bonne soirée, merci pour ton commentaire et à bientôt.

      PS : tutoyons-nous donc, la question ne se pose pas.

      PS2 : ça se voit tant que ça que je suis gentil ? Et zut, j'ai encore raté mon coup alors.

      Supprimer
  36. :)
    Bonne journée et grand merci !

    RépondreSupprimer
  37. Sur
    Le bord
    Du chemin
    Je laisse
    Les poussières
    De Vie
    S'enlacer
    A ma peau
    Sans fards
    Partir loin
    La, ou le temps
    S'arrange
    D'instant
    Me saouler
    D'air pur
    A être
    En état second
    Et oublier
    Que
    Dans un monde
    Bidon
    S'écoule
    Une rivière
    De vrais cons....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Une rivière de vrais cons"... Hum, ça me plaît ! On boit trop souvent la tasse.

      Supprimer
  38. Recracher
    L'injecte
    A sa terre

    RépondreSupprimer
  39. Vous vous êtes compris mais pas moi, je suis pas poète mais ce rêve familier n'est pas pour me déplaire.

    RépondreSupprimer
  40. Sous les feuilles
    Crisse
    Le cri des supplices
    Le tortionnaire
    Des Âmes
    Lamine
    Les regards
    Interrogateurs
    Fi, je me fous
    De toutes
    Ces pialleries
    Venues
    Polluer
    La déraison
    Je ris à tes
    Saloperies
    Imbécile
    Au cerveau étriqué. ...

    RépondreSupprimer
  41. bonjour,

    "je rêve souvent d'une vie bucolique"...... mais tu as quand même opté pour une vie plus lucrative !!!
    en fait tu as une âme de curé : -"écoutez ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais (vous casseriez ma barraque) "-
    Il est d ifficile d'accorder ses actes à ses pensées, il faut être musicien, pour entendre la dysharmonie
    qui en résulte .
    amicalement

    Nicole Oliver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si "lucrative" est le mot adéquat... Je gagne du fric pour vivre, bien obligé, même si mes rêves me portent ailleurs, comme l'exprime ce poème.

      Quant à mon âme, elle est plutôt celle d'un moine que celle d'un curé : j'ai le goût de l'ascèse et de la simplicité.

      Et tu as raison, "il est difficile d'accorder ses actes à ses pensées", mais je m'efforce autant que possible de mener une vie en concordance avec mes idées. J'y arrive pas trop mal, plus que la plupart des gens de toute façon, mais ça, ce n'est pas difficile, vu que la plupart n'ont absolument aucune ligne de conduite.

      Supprimer