06/11/2016

54 Guevara


Cette tres belle image est occupee en son centre par le visage d'un homme. Cet homme porte un beret et son visage est encadre par ses cheveux, son regard semble lointain. En fait, cette homme n'est autre que le Che, de son vrai nom Ernesto Rafael Guevara, aussi appele Che Guevara, qui est un homme politique et un militaire cubain, essentiellement connu pour etre l'un des principaux dirigeants de la revolution cubaine.  En 1960, Alberto Korda le photographie a la Havanne. La photo,  qui compte parmi les plus celebres cliches du monde, est devenue un symbole de revolte, d'insoumission et de lutte pour les ideaux. De fait, la mythique photo du Che a maintes et maintes fois ete retouchee et utilisee de differentes façons. Ici, de la photo d'origine, subsiste seul le buste du che  qui est mis en avant au milieu de couleur organgees. A l'arriere-plan, la moitie basse de l'image est coloree uniformementen orange tandis que la moitie haute est occupee par des bandes de couleur rouge clair qui, un peu a la maniere de rayons, semblent emaner du visage du Che, qui rayonne ainsi a la maniere d'un soleil. A noter que le beret du che porte les celebres initiales du grand poete Le Marginal Magnifique, LMM. Cette superbes images a en effet ete choisi par l'immense poete pour illustrer son nouvel opus intitule "Guevara" dans lequel le poete dit une fois plus, avec humour, modernite et eclectimse puisqu'il cite aussi bien l'ecrivain genial Bukowski que la popstar Britney Spears ou l'icone cinematographique Mad Max, son refus des compromis, sa nature profondément rebelle et sa soif d'ideaux. Magniifique poeme !


On m'a crié respecte la hiérarchie
J'ai acquiescé mais il y a un mais
Mon père spirituel est Bukowski
Alors sur cette aberration je chie
Rebelle comme d'autres respirent
Bien plus rap que Britney Spears

Mad Max rame en quête d'essence
Moi toujours en recherche de sens
Si on me dit que j'ai tout pour moi
Qu'on me demande ce que je fous
Engagé dans des situations de fou
Je cite le Che prêt à tirer le rideau

         POUR MES IDÉAUX


N'oubliez pas de commenter ce poème et de le partager en utilisant les boutons ci-dessous  

54 commentaires:

  1. Eh, cher Marginal, vous me faites bosser le dimanche ! Ah là là, quel païen vous êtes… Bon, sinon ça fait quand même rudement plaisir de vous revoir, ça faisait un bail, vous avez frustré vos innombrables lecteurs sur ce coup-là !

    Bon, je vais essayer d’être synthétique, car une fois de plus vous envoyez du lourd, y a de la matière. Tout d’abord l’illustration du poème rayonne dans cette nuit de bêtise et de soumission qui nous entoure, elle colle parfaitement à l’esprit du site et à la personnalité de son animateur. Félicitations, la cohérence entre le fond et la forme y a rien de tel en art. Les citations du Che sont très stimulantes, je ne connaissais pas du tout. Je le considérais un peu comme une icône marketing, mais en me penchant sur le sujet, c’est vrai qu’il y a quelque chose chez cet homme habité par son idéal, mort assassiné au début du printemps, dans la trentaine. Toute ressemblance avec une autre icône tend à s’imposer naturellement, jusqu’à l’initiale du surnom… Je passe sur Mad Max et Britney Spears (la photo a vraiment l’air authentique, je n’ose imaginer que ce soit le cas), et j’en viens à ce bon vieux Buk, auquel vous rendez un hommage digne de lui, avec une photo jubilatoire, une notice biographique qui saisit en quelques mots toute la grandeur du personnage (on est toujours éloquent quand c’est l’empathie et l’admiration qui parlent), et des citations, mais aurait-il pu en être autrement, qui ne donnent qu’une seule envie, celle de se replonger dans les œuvres de leur auteur (mais on aurait pu en trouver mille autres) (et je vais faire mon chicanier habituel, mais il me semble qu’une majuscule manque au début d’une des citations, et qu’un accord verbal est pour le moins suspect dans la citation qui suit) .

    Sinon, comme toujours, le fond est digne de l’écrin. Ca a la force de conviction et le côté lapidaire d’une épitaphe, jusqu’aux mots en majuscule comme sur une tombe. Le Marginal est un idéaliste, une espèce en voie de disparition dans ce monde. Mais ne vous immolez pas pour vos semblables ou pour vos frères à quatre pattes. Il faut rester vivant comme disait un autre poète, et le Marginal nous sera bien plus profitable en nous gratifiant de ses vers et en « chiant » sur à peu près tout qu’en devenant à son tour une icône de la subversion. Le temps viendra pour ça, mais suivez les traces de votre mentor et gratifiez nous (dans plusieurs décennies) de « poèmes du septuagénaire » à votre sauce ! (Et je serai encore là pour y mettre mon grain de sel, n’en doutez pas !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éh, cher Laconique, il faut bien que je vous fasse bosser un peu à mon tour, même un dimanche, parce que vous, sur Le Goût des lettres, vous ne vous gênez pas pour me mettre au boulot en fin de semaine, généralement le vendredi ! Et en plus vous êtes largement plus prolifique que moi, mon cochon.

      Sinon, normal qu'il y ait "cohérence entre le fond et la forme", cher Laconique, et que l’illustration du poème "colle parfaitement à l’esprit du site et à la personnalité de son animateur" : ce site c'est tout moi, j'y verse le plus profond de ma personnalité, c'est un gros défouloir, une pure catharsis. Le maître mot est authenticité, donc oui, vous avez tout à fait raison, une image du Che ne peut qu'être à sa place en frontispice de ce site.

      Pour les citations de Bukowski, j'en ai déjà mis beaucoup et encore j'ai dû me résigner à faire un tri, la larme à l'œil, car, comme vous le soulignez, "on aurait pu en trouver mille autres". À bien y réfléchir, c'est quand même rare un auteur qui a écrit autant de phrases si bien tournées et qui sonnent si juste, parce que les citations de Bukowski ne sont pas de simples traits d'esprit destinés à faire de bons mots, comme souvent chez d'autres auteurs, non, elles sont aussi très puissantes sur le fond et dénotent une personnalité extrêmement intelligente, lucide et authentique.
      Et pour ce qui est des citations du Che, oui, elles méritent d'être connues, beaucoup sont empreintes de force et d'intégrité, en plus d'être porteuses d'un idéal.

      Je vous remercie de "chicaner" en me corrigeant avec autant de précision, comme à chaque fois : on n'est pas à l'abri d'une ou deux coquilles et je ne sais comment je ferais sans votre précieux et affûté concours. Mais, en tout cas, ravi que vous "mettiez votre grain de sel" pour un paquet d'années à venir, car nul doute que je lutterai encore longtemps, cher Laconique, en vers et contre tous !

      Pour finir, comment pouvez-vous douter un seul instant de l'authenticité de la photo de Britney Spears ? Merde, cher Laconique, je suis carrément outré ! Insinueriez-vous donc que je trafique des images et colporte ainsi de fausses rumeurs sur la sexualité de Britney, la faisant passer pour une grosse chaudasse du cul ? Une telle accusation serait totalement infondée, en plus d'être profondément injuste, étant donné que j'œuvre plutôt dans le sens contraire : dites-vous bien que comme pour les citations de Bukowski j'ai opéré un tri et choisi parmi ce que je trouvais de moins sale. Mon choix définitif s'est fait entre l'image actuelle et cette image, mais j'ai finalement jeté mon dévolu sur la première, parce que même si la seconde était fort sympathique, on peut voir que Britney ne s'était pas encore tatoué le sein droit avec les désormais célèbres initiales LMM.

      Supprimer
  2. Je bosse pas ce matin en compensation de samedi. Je vais faire mon jogging matinal. J'adore les citations de Guevara et surtout de Bukowski. Je les connaissais pas et du coup je me suis renseigné sur eux. Elles vont bien avec les poèmes. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content que les citations te plaisent ! Bonne journée, à bientôt.

      Supprimer
  3. J'adhère à ce grand cri d'aspiration à la liberté d'être. C'est écrit avec une telle sincérité, brutale certes par la dureté des mots, mais teintée d'humour par certaines des références, qu'on ne peut qu'y être sensible, et donc je le suis, d'autant plus que la chute finale, met à l'honneur le mythique Che Guevara, dont l'évocation donne tout son sens à ce poème. J'ai lu avec beaucoup de plaisir les citations jointes, toutes très profondes, beaucoup de réalisme cru dans celles de Bukowski et idéalisme pour le Che et on y retrouve les thèmes de beaucoup de tes poèmes. J'en ajoute une du Che que je trouve belle: "Partout soyez toujours capable de ressentir au plus profond de votre coeur, n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire." Et à mon avis cela doit concerner tous ce qui vit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie, Lili, pour ton commentaire et également pour ta citation du Che qui est très belle. Ce qui est bien avec beaucoup des citations du Che c'est qu'elles dépassent le cadre circonstancié de la révolution cubaine et peuvent s'appliquer à beaucoup de combats.

      Évidemment quand on parle d'"injustice commise contre n'importe qui où que ce soit dans le monde" on ne peut oublier ceux qui sont si terriblement brimés, nos amis les animaux.

      Supprimer
  4. Eh bien cher Marginal, vous nous revenez en forme ! Et toujours prêt à défendre vos idéaux bec et ongles ! C'est un poème énergique et jouissif que vous nous livrez là, et qui nous donne envie de connaître le Che au-delà de l'imagerie commerciale et adolescente que nous avons de lui dans nos contrées. Sinon, l'on peut se demander ce qui, chez vous, a inspiré Britney Spears, car bien qu'elle semble fan du Marginal, cela ne l'a pas servi à écrire des textes plus intelligents ! Hum, tout ça est très intrigant, vous en conviendrez ;p . En tout cas, moi aussi j'admets que certaines de ses chansons restent facilement en tête.

    Sinon, j'espère qu'il n'y a pas de dégâts matériels à déplorer par chez vous, à cause des derniers caprices de Dame Nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours là, toujours en forme, Miss Flint ! Il faut bien l'ouvrir et se débattre, c'est la seule façon de rester en vie. Je ne me résoudrai jamais, je crois, à être l'une de ces espèces de tristes zombies qui peuplent nos ville et dont Bukowski parle dans certaines citations que j'ai publiées.

      Pour le Che, il est victime de sa popularité et de sa récupération. Comme souvent avec les œuvres (voir par exemple "Notre-Dame de Paris" de Hugo) et les figures très connues, on a l'impression de savoir tout d'elles par l'image qui nous en est donnée, alors que celle-ci n'est que partielle et réductrice.

      Et concernant Britney, je ne comprends pas non plus comment elle peut pondre de telles merdes tout en étant fan de moi. Sans doute est-elle davantage attirée, en bonne gourgandine qu'elle est, par l'aspect viril de ma poésie et de mon personnage.

      Sinon, aucun dégât, non, Miss Flint, hormis ceux causés à la physiologie et au dynamisme, avec tous ces changements de temps et de température. Dame Nature pète vraiment les plombs !

      Supprimer
  5. Qui donnera sens à nos jours exprimera la science de son amour,faut-il bosser,subir la souffrance,porter sans broncher le poids des doutes,rompre encore les chaînes des regrets,puissent-elles ne plus renaître la vieillesse venant,qu'au terme de ce temps,que dis-je,dès cet instant se pose en notre coeur l'amie allégresse,la beauté de son corps de sagesse,dès ces jours soyons libres,seuls travailleurs de notre intime bonheur.

    Très bonne soirée à toi Le Marginal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, si l'on pouvait uniquement travailler à "notre intime bonheur" au lieu de "bosser" et de "subir la souffrance" !

      Bonne soirée à toi aussi, cher Chasseur d'images spirituelles.

      Supprimer
  6. On peut mourir pour ses idéaux, mais point vivre que de ri d'eau :)
    Toujours tirés à six épingles tes rimes, bravo MM !! Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin, mourir pour des idées OK, mais de mort lente, comme l'a chanté Brassens ! Bonne journée à toi.

      Supprimer
  7. Comme les enfants de naguère en mal d'air,
    j'affichais son révolutionnaire poster,
    en embrassant le culte de personnalité.
    Depuis,je préfère celui de féminité !

    El papet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eeeeeeel Papet ! Restons des enfants rebelles... tout en trempant le biscuit.

      Supprimer
  8. Qui ne fait jamais dans le banal
    C'est le poète Le Marginal
    Au-delà du bien et du mal
    Sa route, il suit son étoile
    Sans compromis en quête d'idéal
    Son fort mental, il l'entretient
    Par ses mots fustigeant bien
    Système et injustices qui somatisent
    Et pour éviter qu'ils traumatisent
    Rien ne vaut du poète l'humour
    Pas pleurer, mais en rire toujours
    Te suis collègue sur cette voie
    Osons sans peur le culte du moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Le Marginal "ne fait jamais dans le banal", c'est un original le bougre ! Mais il ne se force pas, c'est sa nature. Puis c'est si facile d'être un peu étrange comparé à tous les zombies qui nous entourent, des êtres "rendus inapte à toute réflexion personnelle" comme le dit Bukowski.

      Merci pour ta contribution poétique, mon pote, marchons dans la même direction "en quête d'idéal".

      Supprimer
  9. Votre poème parle évidemment à l'idéaliste que je suis et que je veux rester. Les 3 dernières lignes sont fortes, être soi envers et contre tous et brandir ses idéaux comme un bouclier pour se protéger et croire encore à un monde meilleur. Un salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces trois dernières lignes sont fortes et elles ont l'accent du réel. Le Che, avant d'être froidement exécuté, aurait réellement prononcé ces paroles lorsqu'une institutrice venue lui donner à manger lui a demandé pourquoi il s'était foutu dans une situation pareille avec son physique, son intelligence, sa famille et ses responsabilités.

      Supprimer
  10. Le CHE SALE ORDURE COCO...ils ont bien fait de lui tirer dessus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais marrer, toi ! Il y en a pas beaucoup qui trouvent grâce à tes yeux. Allez, c'était un rebelle idéaliste, laissons la politique et retenons ça du personnage, mon bon Brebis Galleux. Tu veux bien, dis ?

      Supprimer
    2. Oh, oh, oh ! Nous nous serions mutuellement tirés dessus, je suis un anar de droite ! Tiens, consacre-moi donc un poème, car je le vaux bien...
      Tiens, par ailleurs, dis-moi, comment fait-on pour se faire éditer ? c'est quoi ces ebooks et compagnie ? J'ai déjà un livre en vente mais je ne veux plus entendre parler de cette maison d'édition, et elle non plus moi...vu mes idées, et les leurs, outre que cette maison d'édition est un antre de voleurs pour les auteurs...j'ai un texte de plus de 1300 pages que je suis sur le point d'achever et dont je en sais quoi faire ! Pourquoi aussi Kontre-Kulture ne publie pas des poètes comme toi ou Orfeenix ?

      Supprimer
    3. Ni de droite ni de gauche, je considère les hommes, moi, pas leur appartenance politique. D'ailleurs, tu sais bien que je méprise la politique et m'y intéresse seulement de très loin.

      Pour les "ebooks", ce ne sont pas uniquement des ebooks, mais de véritables livres papier, que tu peux trouver sur Amazon. Tu peux publier et vendre chez eux.

      Il me semble que tu m'avais déjà parlé de ce "texte de plus de 1300 pages". Je suis pas surpris, je sais que tu es prolifique et que t'envoies du lourd et du dense, pour s'en convaincre il suffit de jeter un œil chez toi.

      Et pour Kontre-Kulture je ne connaissais pas, mais s'ils veulent publier des trucs pourquoi pas. Si je gagnais un peu de fric avec tout ça, je ne serais pas mécontent et je pourrais être moins esclave de ce putain de système de merde.

      Supprimer
    4. LMM darling, je me suis mal exprimé ! Évidemment que je sais que le papier co-existe avec le ebook.
      MAIS COMMENT FAIT ON POUR ÊTRE PUBLIE ??? Amazon publie ??? Comment cela se passe t-il ?

      Supprimer
    5. Éh, il faut que tu cherches un peu par toi-même, je ne vais pas tout te dire et te mâcher le boulot... C'est Amazon qui s'en occupe, oui, fouille un peu, ils ont une plateforme d'édition.

      Supprimer
  11. Les idéaux yes mais pas jusqu'au sacrifice. J'en ai, c'est bon pour le moral et espérer un monde mieux. Mais les idéaux, comme les illusions ça va et ça vient face à la dure réalité, et à certains moments on en a bien besoin. Un cordial salut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend quels idéaux et quels sacrifices... Garde les tiens longtemps, Julien ! Ils nous portent. Salut à toi.

      Supprimer
  12. Moi je le trouve plutôt bien Le Che. Beau, charismatique, intelligent, instruit, médecin quand même, courageux et aventurier de quoi faire fantasmer la gente féminine. Salut et rires ensoleillés malgré le temps automnal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas n'importe qui, ce Che, en effet ! On devient pas une icône par hasard...

      Supprimer
    2. @Garance, comment les femems peuvent-elles sensibles à ce zinzin coco !? Pouah !

      Supprimer
    3. C'est un mâle dominant, les femmes ne peuvent que fondre !

      Supprimer
  13. Et viva la révoloutionne!Marginal président!Tu ne voudrais pas prendre la place de Trump?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien prendre sa place dans le lit conjugal uniquement. Pas de politique pour moi, tu rigoles ou quoi ?

      Supprimer
    2. @Orfeenix, ne crache pas sur Trump ! tu aurais préféré la sorcière ?

      Supprimer
    3. Trump ou un autre... Puis, au moins, pour une fois, la propagande des médias n'a pas porté ses fruits.

      Supprimer
  14. Ah LE CHE !!!!son poster, celui de Ho Chi Minh côtoyait celui de Mike Brant, dans ma chambre de lycéenne!!!
    Toute une époque!!!
    Maintenant ce sont mes fils qui ont les mêmes idéaux !! Sauf pour Mike Brant!!!!
    Tân

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien Mike Brant. Que ce soit lui ou le Che, au final ni l'un ni l'autre n'ont fait de vieux os !

      Merci pour ton passage ici, à bientôt.

      Supprimer
  15. J'aime les idéaux mais pas les chelou comme en politique, pas ceux des arrivistes et j'aime votre poème parcequ'il n'est pas relour, ne prend pas la tête et qu'il est amusant. Britney Spears, Mad max, Le Che, ça me parle bien, l'autre pas du tout avant de vous lire mais maintenant oui. Même si je laisse pas de commentaires je vous rends souvent visite mais je suis pas fortiche pour l'écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement j'essaie de n'être pas trop "relou" ! Et je vous conseille fortement la lecture de Bukowski, lui non plus n'est pas "relou" et il est très drôle (on a aussi ce point commun).

      N'hésitez pas à passer aussi souvent que vous le souhaitez et à laisser votre avis, ça fait toujours plaisir.

      Supprimer
  16. Trop bonne la saga Mad Max. Je les ai tous vu et il va y en avoir d'autres. Tu sais donner du sens à tes poèmes. Moi les idéaux, c'est pas mon truc mais je reconnais que c'est grand ce que tu écris comme un bon film qui laisse admiratif et scotché. Salut et passe une bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, bonne soirée à toi aussi.

      Supprimer
  17. Le Che est une petite cochonnerie communiste parfaitement compatible avec le capitalisme : il est même sur des paquets de cigarettes...Outre les tee-shirts, pourquoi moi, n'aurais-je pas le droit d'avoir le petit moustachu sur mes propres tee-shirts, hein ???
    Pour les bouquins, LMM, dis-moi comment on fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, mais il n'y est pour rien, lui, s'il a été récupéré. Je garde juste la figure du rebelle idéaliste, me l'approprie pour cela. Pour les bouquins je t'ai répondu plus haut.

      Et concernant "le petit moustachu", je ne vois vraiment pas de qui tu parles. Sans doute souhaites-tu un tee-shirt à l'effigie de Magnum, mais, à mon avis, c'est une erreur de dire que Tom Selleck est petit.

      Supprimer
  18. Il était plutôt classe Le Che, je crois que j'aurais craqué pour lui et puis les idéaux c'est beau. Bukowski c'est un pur à l'état brut, il dit des vérités qui choquent sans les enrober mais il est dans la réalité et la réalité c'est pas un conte de fée. Bonne journée je vais courir ça fait un bien fou pour évacuer la pression de la semaine.

    RépondreSupprimer
  19. Que notre corps ne souffre trop des exigences de notre âme,

    très bonne soirée à toi Le Marginal,
    rapide passage pour avoir de tes nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout va bien, cher Chasseur d'images spirituelles ! Je fais une petite pause. J'espère que tout va bien pour toi aussi, qui ne t'accordes aucune trêve.

      Bonne soirée et excellent week-end si le boulot te laisse en paix.

      Supprimer
  20. MM glande ? :)
    Belle fin d'année pour toi et les tiens.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas vite en besogne, toi ! L'année est loin d'être finie... T'inquiète, on aura le temps de communiquer d'ici là et de se souhaiter ce qu'il convient, à commencer peut-être par de joyeuses fêtes.

      Supprimer
  21. Réponses
    1. De même, chère Julie ! J'espère que tu passes de belles fêtes. À bientôt.

      Supprimer
  22. Joss the boss souhaite au Marginal une année au top avec amour, sexe, fric à gogo et une pêche d'enfer. Les idéaux sous mon casque de motard ça me connait et les mots que tu écris ici sont les miens comme tous ceux qui parlent de liberté.

    RépondreSupprimer
  23. Je le kiffe bien celui- là c'était un dur. Salut.

    RépondreSupprimer